Table of Contents Table of Contents
Previous Page  3 / 20 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 3 / 20 Next Page
Page Background

LES PLUS GRANDS EMPLOYEURS DE LA RÉGION

les services

va r i en t que l que peu d’ une

MRC à l’autre. Les travailleurs

sans diplôme sont en majorité

demandés pour des emplois

de serveurs, d’aide en cuisine,

caissiers, manœuvres dans la

transformation d’aliments, com-

mis d’épicerie ou manœuvres

agricoles.

Ce u x d é t e na n t un d i p l ô -

me d’études secondaires sont

recherchés pour occuper des

emplois de vendeur, d’opérateur

de machine de transformation de

bois, d’ouvrier agricole, de trieur

dans la transformation des ali-

ments et de camionneur.

Les travailleurs possédant

un diplôme collégial sont en

demande comme commis au

service à la clientèle, techni-

cien en laboratoire médical,

designer industriel, commis à

la production, éducateur à la

petite enfance, secrétaire (sauf

juridique et médical) et agent

administratif.

Quant aux diplômés universi-

taires, ils sont notamment recher-

chés pour occuper des professions

comme celles de vétérinaire, pro-

grammeur et développeur, agent

de développement économique,

vérificateur et comptable, tra-

vailleur social, agent de probation

et de libération conditionnelle,

enseignant et ingénieur civil.

Selon les plus récentes statisti-

ques, les emplois qui nécessitent

un diplôme collégial et universi-

taire représentaient presque 50%

en 2012.

RARETÉ DE LA

MAIN D’ŒUVRE

Une enquête à laquelle ont

participé environ 6300 entre-

pr i ses de c i nq emp l oyés e t

plus en Montérégie (sur les

19 000 répertoriées) a permis

d’identifier les besoins de for-

mation pour remédier aux pro-

blématiques de recrutement.

Des emplois tels que techni-

cien en chimie, technologue en

génie mécanique, estimateur en

construction, designer industriel,

concepteur, éducateur de la peti-

te enfance, mécanicien et sou-

deur spécialisés figurent parmi

ceux qui sont difficiles à combler.

L’agriculture, la fabrication et le commerce de détail sont parmi les

domaines qui se distinguent dans les MRC de la Haute-Yamaska, Brome-

Missisquoi, Rouville et Acton, selon des données obtenues auprès

d’Emploi-Québec.

PHOTOS ARCHIVES LA VOIX DE L’EST

Plusieurs entreprises pré-

voyaient une croissance de

leurs activités et des emplois en

en Montérégie, selon une

enquête sur la caractéristique

de main-d’œuvre réalisée par

Emploi-Québec.

Quelque ,

des entreprises

de cinq employés et plus interro-

gées prévoyaient une croissance

de leurs activités et une hausse

de ,

pour les emplois en

.

La MRC de la Haute-Yamaska

se distingue dans la région alors

que ,

des entreprises pré-

voyaient une hausse de leurs

activités et

des emplois.

Brome-Missisquoi n’est pas bien

loin derrière alors que ,

des

entreprises envisageaient une

hausse des activités et de ,

au chapitre de l’emploi.

La croissance des activités at-

teint ,

dans laMRCRouville

et ,

pour l’emploi. Du côtéde

la MRC d’Acton, une croissance

de ,

des activités est proje-

tée. Elle est de l’ordre de ,

au chapitre des emplois.

Quant aux emplois qui présen-

tent le plus d’embauches pour

la Montérégie, on retrouve les

caissiers, les manœuvres dans

la fabrication d’aliments et de

tabac, les vendeurs et com-

mis vendeurs, les travailleurs

sociaux, les serveurs, les édu-

cateurs de la petite enfance,

les enseignants au primaire et

préscolaire et les infirmiers.

KARINE BLANCHARD

Croissance des activités et de l’emploi

C

JEUDI NOVEMBRE

laVoixdel’Est

Progressez avec nous !

www.interplus.qc.ca

Fier de contribuer

à l'économie régionale

450 770-8088

www.sofie.qc.ca