Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 20 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 20 Next Page
Page Background

LES PLUS GRANDS EMPLOYEURS DE LA RÉGION

MARIE ÈVEMARTEL

marie-eve.martel@lavoixdelest.ca

ANGE-GARDIEN — Passer d’une

PMEàunegrandeentreprisen’est

pas une mince affaire. En plus

d’accroître l’offre pour satisfaire

la demande croissante, il faut voir

à recruter de nouveaux équipiers

qui, à leur tour, pourront s’épa-

nouir avec la compagnie.

Depuis sa fondation en 1961, l’en-

treprise d’Ange-Gardien F. Ménard

s’est taillé une place parmi les

cinq plus grands employeurs de

la région. En tout et pour tout, pas

moins d’un millier de personnes

sont employées de façon per-

manente par l’une ou l’autre des

nombreuses divisions du fleuron

gardengeois, en plus de nombreux

travailleurs contractuels. C’est sans

compter les partenariats ayant

cours avec 220 éleveurs de porcs

associés des quatre coins de la

région.

Directrice des ressources humai-

nes de F. Ménard, Nathalie Valle-

rand dirige l’équipe en charge

de l’embauche des nouveaux

employés de l’entreprise, dans tou-

tes ses ramifications.

«Puisque le département est cen-

tralisé, on est au courant de tous

les besoins dans toutes les sphères

d’activités », explique-t-elle.

POUR TOUS LES GOÛTS

F. Ménard, du nom de son fon-

dateur Fulgence Ménard, fonc-

tionne toujours selon un modèle

de production intégrée, c’est-à-dire

qu’elle contrôle toute la chaîne de

production du porc, de la naissan-

ce à l’assiette. Plus d’un million de

bêtes sont transformées annuelle-

ment dans les divers sites de l’en-

treprise, qui exploite différentes

divisions : alimentation animale,

transport, exportation, élevage de

porcs et de volailles, recherche et

développement, usine d’abattage

et de découpe ainsi que bouche-

ries. Soixante-dix pourcent de la

production annuelle est exportée

en-dehors du Canada, notamment

en Europe et en Asie.

De ce fait, les possibilités d’em-

ploi sont nombreuses. « Chez

Agromex, on a des journaliers

pour l’abattage, l’éviscération des

porcs et la découpe de viande. La

division F. Ménard recrute davan-

tage des gérants de ferme, prin-

cipalement dans les maternités.

On embauche aussi beaucoup de

camionneurs, qui sont en charge

du transport des grains, de la mou-

lée et des animaux. Enfin, dans

nos boucheries, on a besoin de

commis et d’employés en service

à la clientèle », énumère M

me

Val-

lerand, qui note aussi des emplois

en administration et dans d’autres

départements.

« C’est beaucoup plus large que

simplement de l’élevage. Il y a des

emplois pour plusieurs profils »,

poursuit-elle.

Si un candidat ne correspond

pas tout à fait au profil recherché,

on évaluera s’il est possible de lui

proposer un autre type d’emploi au

sein de l’entreprise. Une stratégie

qui ne fait que des gagnants, esti-

me l’entreprise. «On essaie de faire

le lien entre nos besoins, le profil

de la personne et ses compéten-

ces », précise M

me

Vallerand.

AVANTAGES

CONCURRENTIELS

En 2014 seulement, l’entreprise

a accusé réception de 6000 cur-

riculum vitae, la plupart de tra-

vailleurs de la région. Cela peut

s’expliquer à la fois par les besoins

croissants de la compagnie, mais

aussi par les conditions de travail

concurrentielles proposées par

F. Ménard pour attirer et conserver

les candidats.

Postes de jour, emplois stables et

permanents, bons salaires, assu-

rances collectives, régime de retrai-

te et heures garanties font partie

d’une longue liste d’avantages

sociaux auxquels peuvent souscri-

re les employés de la compagnie.

Celle-ci se charge aussi de la for-

mation de ses employés. Par exem-

ple, les gérants de ferme recrutés

par F. Ménard sont formés de

trois à six mois à la ferme école

d’Ange-Gardien. Les différentes

divisions accueillent également

une trentaine de stagiaires de plu-

sieurs établissements de forma-

tion professionnelle et collégiale

de la région et ce, dans plusieurs

services.

F. MÉNARD

Grandir avec l’entreprise

C

JEUDI NOVEMBRE

laVoixdel’Est

Fier employeur dans la

région depuis 1972.

Forte de créativité,

d’innovation et

d’engagement des

membres de son

équipe, elle est

reconnue comme

une usine de classe

mondiale dans son

industrie.

www. h o t e l s t c h r i s t o p h e . c om

4 5 0 4 0 5 - 4 7 8 2

Salles de réunion et

réception

à votre disposition

Montage, menus et service personnalisé

Neuromassage express énergisant

avant ou après réunion au spa

St-Christophe

Restauration sur place par

le bistro le Picollo

Soirée thématique, souper-spectacle

ou 5 à 7 avec ambiance recherchée,

sur demande

Hébergement à prix préférentiel

pour les entreprises

NOUVELLE

SALLE

pouvant accueillir

jusqu’à

250 personnes

ENCORE

QUELQUES

PLACES POUR

VOS PARTYS

DE NOËL

3851579

3851019