Table of Contents Table of Contents
Previous Page  10 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 10 / 32 Next Page
Page Background

GUIDE OFFICIEL

JEUDI AOÛT

laVoixdel’Est

M

ASSOCIATION RÉGIONALE DE SOCCER RICHELIEU-YAMASKA

ENSEMBLE… AVEC UN SOUCI RÉEL DE PROGRESSER VERS L’EXCELLENCE!

A

vant tout, j’aimerais souligner les 40 ans

du Tournoi International Jean-Yves Pha-

neuf et de l’organisation des Cosmos de

Granby. Plusieurs grands noms du soccer

régional auront passé par ce tournoi désor-

mais parmi les plus importants au Québec.

Joueurs, entraîneurs, arbitres, sans oublier

les nombreux bénévoles, auront participé

au maintien, à la croissance ainsi qu’à la

réussite de cet incontournable événement

du soccer régional.

D

e plus, je souhaite la bienvenue aux diffé-

rents athlètes qui se disputeront les grands

honneurs dans les catégories U10 à U16.

Entraîneurs passionnés, officiels rigoureux,

joueurs motivés, parents impliqués ne sont

qu’une partie des gens que vous pourrez

voir sur les terrains de cette 40e édition

de l’International de soccer Jean-Yves

Phaneuf. À vous tous et à tous les autres,

passez un excellent séjour dans notre

région.

L

’implication des nombreux bénévoles

dévoués des Cosmos de Granby, qui inves-

tissent temps et énergie lors de ce long

week-end pour le bien-être des sportifs, est

assurément au cœur de la réussite de cet

événement.

L

’International de soccer Jean-Yves Pha-

neuf se distingue par la qualité de ses in-

frastructures sportives, ses services propo-

sés aux participants et par l’accueil réservé

aux visiteurs. Ce succès va de paire avec

l’engagement indéfectible des responsables

du comité organisateur local, de la collabo-

ration de la Ville de Granby et de l’apport

des nombreux partenaires financiers.

P

our les 40 années du soccer granbyen et

du tournoi, bienvenue à tous et participons

à cette fête du soccer comme il se doit.

Denis Voyer

Président ARSRY

Mot du président

de L’Association

régionale de soccer

Richelieu-Yamaska

www.arsry.ca

ROLAND

ARCHAMBAULT

« Ça prend du monde qui est prêt à donner

du temps. Moi, j’en ai donné pas mal »,

lance Roland Archambault. Avec ses 14 ans

à titre de président des Cosmos, Roland

Archambault est de loin celui qui y est resté

le plus longtemps. « On avait une belle

gang

»,

se remémore-t-il. « Fallait bien que quelqu’un s’en

occupe!»

Entre 1992 et 2006, ses années à la présidence, les

Cosmos sont passés de huit équipes à 18. Des défis, il y en avait

des différents chaque année, note M. Archambault. « On essayait de renouveler,

d’améliorer la qualité du club », dit-il. L’International en était un point fort. Il se

rappelle, entre autres la venue d’une équipe de l’Allemagne.

Àl’époque,cesdeuxfilsjouaientausocceràGranby.Ildécidealorsdes’impliquer,

«tantqu’àêtrelà!»Iln’hésitepas,duranttoutescesannées,àsacrifierunesemaine

de vacances pour organiser le tournoi et s’assurer de son bon fonctionnement.

L’amoureux des sports n’en était pas à sa première implication bénévole. Il a été

président du hockey éponge Immaculée-Conception et a siégé sur le conseil

d’administration des Loisirs de Granby, en plus d’être directeur des compétitions

pour l’ARSRY.«Lebénévolat,c’étaitunpeumonhobbie»,avoue-t-il,enriant.

Pour ce qui est des Cosmos, il y a débuté comme directeur des équipements

pendant deux ans avant d’être élu président.

« Le sport amateur, dans mon livre à moi, transmet une bonne éducation aux

jeunes en les préparant à entrer dans le monde des adultes. Tout en ayant du

plaisir, ils doivent se conformer à certaines règles (apprendre à perdre et à arriver

à l’heure, entre autres), ce qui leur donne une vision de leur future vie d’adulte »,

avait-il témoigné à

LaVoix de l’Est

durant sa présidence.

Aujourd’hui, il se contente de jouer au golf. Son travail est accompli.

—SamuelLeblanc

PIERRE

ALLARD

« On commence souvent à

cause de nos enfants! », a

avoué Pierre Allard. C’est

dans le monde du hockey qu’il

commencera à s’impliquer, à

Cowansville. Il y fait du bénévolat

comme entraîneur, et quand son fils

décide de jouer au soccer, il décide de

s’impliquer.

Il est honoré bénévole de l’année en 1991 à

l’Association de soccer mineur de Cowansville. Il est le fondateur

de l’Association de soccer intérieur de Cowansville (1990). Pour

ce qui est des Cosmos, il y occupe le poste de directeur général de

1994 à 1998. Il occupera durant ses 20 d’années de bénévolat des

postes d’entraîneur, d’aide-entraîneur et de gérant d’équipe.

C’est en 2004 qu’il préside l’International de soccer Jean-Yves

Phaneuf. Il y met 500 heures de bénévolat, durant lesquelles

il développe le site web du tournoi sur lequel les résultats des

matchs apparaissent. Il numérise aussi toute l’information relative

au tournoi alors sur papier. « On ne pouvait pas juste garder ça

dans notre cerveau. C’est pour ça que j’ai fait autant d’heures! »,

lance-t-il en riant.

En parfait impliqué, il n’hésite pas, du haut de son poste

de président, à réaliser des tâches ingrates pour améliorer

l’International. « On avait un pot de clefs non identifiées. C’était

un pot de margarine bien rempli. Moi, j’ai pris le pot de margarine

et j’ai fait le tour de tous les terrains qu’on avait et de toutes les

portes qu’il fallait qu’on ouvre et je les ai toutes identifiées!», se

remémore-t-il, sourire aux lèvres.

Après sa présidence, il se bat pour que les bénévoles de

l’International aient des téléphones cellulaires à leur disposition

pour communiquer plus efficacement lors de l’événement.

—SamuelLeblanc

PRÉSIDENTS DU TOURNOI AU FIL DES ANS

RAYMOND

LABOISSONNIÈRE

« C’est ce qui arrive toujours. Nos enfants

font partie des équipes, jouent au

soccer, et les parents s’impliquent »,

lance Raymond Laboissonnière.

L’homme a été président de

l’International pendant un an.

Quelques années avant et après

sa présidence, il a occupé le poste

de registraire où il s’assurait

de l’inscription des équipes et

organisait les horaires des matchs.

« Dans le temps, on travaillait avec

des boîtes », se remémore-t-il. « Il

n’était pas question d’ordinateurs!»

À la mitaine, il coordonne les équipes

et les terrains, s’assurant que le tournoi se

déroule comme prévu. «C’était le rôle de patron du bon

fonctionnement du tournoi », illustre-t-il.

Les débuts de son implication à l’International se trouvent dans

le rôle de secrétaire. En outre, il donnera de son temps au Club de

pétanque du Canton de Granby, occupant le rôle de président. Il est

aussi le fondateur du club de pétanque hivernal qui se tient au sous-sol

de l’église Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie, qui existe

maintenant depuis une douzaine d’années.

Aujourd’hui, il va voir les matchs de ses petits-enfants. Ces trois

garçons ont été entraîneurs d’équipes et deux d’entre eux ont été

arbitres. « Tout le monde de la famille est impliqué », conclut-il.

—SamuelLeblanc

PHOTOJANICKMAROIS

PHOTOJANICKMAROIS

PHOTOALAIN DION

5216503