Le Plus - page 14

« J’ai eu des questionnements
au début, mais ça va bien, indique
le père de 37 ans de Granby. Je la
trouve plus autonome, aussi. »
Alyssia fréquente l’école
Eurêka où, comme dans trois
autres établissements primaires
de la commission scolaire du
Val-des-Cerfs — Les Bâtisseurs
à Granby, l’école Centrale de
Saint-Joachim-de-Shefford et du
Premier-Envol, à Bedford — les
devoirs ont, de façon générale,
été abolis.
Le temps consacré aux choses
scolaires, le soir, reste sensible-
ment le même, mais il est consa-
cré à la lecture et aux leçons, ex-
plique Valérie Daigle, directrice
de l’école Eurêka. Résultat : « on
a vu la motivationdes élèves
grimper ».
« Ce qu’on a à faire, on le fait
en classe », dit Caroline Beaulac,
directrice de l’école Centrale, qui
offre un programme internatio-
nal. Et si des tâches sont faites à
la maison, il faut qu’elles soient
« pertinentes », dit-elle. « Avant,
les enseignants cherchaient des
devoirs à donner ! »
Le changement ne s’est pas
fait sans heurts. Certains ensei-
gnants — et quelques parents
— ont exprimé des réticences,
mais l’approbation a été « pres-
que unanime », dit M
me
 Daigle.
« Pour les élèves en difficulté, les
devoirs, c’était une grande source
de démotivation. » Pour les en-
fants doués, cela ne faisait pas
de différence.
« Les parents nous ont dit :
wow, c’est bien une soirée sans
se chicaneravec ses enfants ! »
Résultats
Leur apprentissage s’en res-
sent-il ? À l’école du Premier-
Envol, où l’on a supprimé les
devoirs depuis quatre ans, la di-
rectrice Sophie Sénécal affirme
qu’au contraire, les résultats sco-
laires se sont améliorés.
Plusieurs recherches viennent
corroborer cette initiative. Une
vaste étude australienne, menée
par le chercheur John Hattie,
a démontré que l’impact des de-
voirs sur la réussite scolaire était
négligeable. Dans un avis produit
en 2010, le Conseil supérieur de
l’éducation du Québec soulignait
de son côté que « l’influence des
devoirs sur l’acquisition de bon-
nes méthodes de travail est peu
documentée ».
Avantage indéniable, abolir les
devoirs permet aux élèves d’avoir
plus de temps pour les loisirs et à
passer avec leurs parents. Faire la
lecture ou faire réviser ses leçons
à son enfant est beaucoup plus in-
téressant, pour un adulte, que de
superviser une tâche rébarbative,
dit Valérie Daigle.
Quant aux parents qui s’in-
quiètent de ne plus pouvoir suivre
la progression de leurs petits dans
les différentes matières, Sophie
Sénécal se fait rassurante. « Les
parents révisent avec leurs en-
fants et voient les travaux faits en
classe. Ils restent au courant. »
L’aide aux devoirs — rebaptisée
« aide aux leçons » par endroits
— est toujours disponible dans
les écoles, et les enseignants sont
aussi là pour répondre aux ques-
tions des parents.
Finalement, les directrices in-
terrogées par
La Voix de l’Est
es-
timent que l’arrivée au secondai-
re, où les devoirs sont la norme,
n’est pas brutale. « Ils sont plus
autonomes à cet âge-là, dit Valérie
Daigle, et ils ne seront pas déjà
tannés de faire des devoirs. »
Évolution
Pour la directrice de l’école
Eurêka, la société a évolué et
les écoles doivent faire la même
chose. « Aujourd’hui, les parents
travaillent presque tous et les mè-
res restent rarement à la maison
pour s’occuper des enfants. Il faut
s’ajuster. »
« Si on se questionne sur la per-
tinence de ce qu’on fait en classe,
il faut aussi se questionner sur la
pertinence de ce que les élèves
font à la maison », dit Caroline
Beaulac.
Une stratégie adoptée dans quatre écoles de Val-des-Cerfs
Adieu les devoirs !
Pascal
Faucher
D
epuis la rentrée, les soirées chez Jonathan Gendreau sont plus
paisibles. Finis les combats incessants pour qu’Alyssia, neuf
ans, fasse ses devoirs. La lecture et les révisions — vocabu-
laire, mathématiques, etc. — ont remplacé les querelles armées
d’un crayon.
photo
A
lain
D
ion
Jonathan Gendreau et sa fille Alyssia.
P14
LA VOIX DE L’EST PLUS
- Mercredi 15 Octobre 2014
200, rue St-Jude Nord, Granby QC J2J 2R8
Tél. : 450 777-1444 • Téléc. : 450 777-2882
316, rue Denison Est, Granby QC J2H 2R6
Tél. : 450 305-6066 • Téléc. : 450 361-1331
jusqu’au 30 octobre 2014*
RONA GRANBY
Vente et service
d’installation
POUR BIEN FAIRE
rona.ca
-
15% de rabais
Commandes spéciales seulement.
3605082
1...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15,16,17,18,19,20,21,22,23,...24
Powered by FlippingBook