Le Plus - page 13

Des cadeaux pour les démunis, les immigrants
et les ex-prisonniers
GRANBY — Comme chaque année à l’aube du temps des Fêtes, le
Centre Jean-Paul-Régimbal fait appel à la générosité des gens pour
venir en aide aux plus démunis, aux immigrants et aux ex-prisonniers.
Cette année, l’organisme a besoin d’environ 150 paires de mitaines, de
chaussettes, de tuques et de foulards. Si vous tricotez, faites parvenir
vos dons au 200, boul. Robert, au Centre Jean-Paul-Régimbal, avant
le 15 décembre. La distribution se fera avant Noël.
CHRONIQUE
Franc e so françai
COLLABORATION SPÉCIALE
France Arbour
En réalité, c’est une pochette de plastique dans laquelle je glisse
quotidiennement mes trouvailles auditives ou livresques.
En voici quelques-unes. Elles vous sont offertes pour distinguer
les nuances entre desmots ayant certaines similitudes.
Des BOTTES ne sont pas des BOTTINES.
Une botte est une chaussure qui protège à la fois le pied et la jambe
jusqu’au genou. La bottine couvre le pied jusqu’à la cheville. Le bottillon
sera, pour sa part, muni d’une protection. Donc, des bottes de pluie ou
d’hiver, des bottines demarche ou pour bébé et des bottillons pour le ski.
Quelle est la différence entre SECONDER et APPUYER?
Seconder signifie aider, assister ou épauler quelqu’un. Unmaire
peut être secondé par ses conseillers, s’il le désire. Jacquesm’a bien
secondée dansmon travail de français. Mais lors d’une assemblée,
où l’on prend des décisions, une proposition ayant été énoncée
doit être appuyée par une autre personne. Utiliser seconder serait
l’anglicisme de
to second
. Avez-vous remarqué que le c se prononce
g? C’est une règle d’euphonie: ça veut dire: cela sonnemieux.
QUALIFICATIONS vs COMPÉTENCE
Ces deuxmots semblent vouloir dire lamême chose, mais qualifications
(oui, au pluriel) est un anglicisme. C’est compétence qu’il faut dire et c’est
au singulier qu’elle s’emploie. Par exemple: vous n’avez pas la compétence
requise pour exercer cemétier. On parlera aussi de qualifications
professionnelles, de comportements, d’aptitudes. On iramême jusqu’à dire
d’un ouvrier ou d’un sportif qu’il est qualifié ou compétent. Il faut éviter le
pluriel de ces deuxmots, sauf si on parle de plusieurs employés ou sportifs.
PAMPHLET, PROSPECTUS, BROCHURE,
DÉPLIANT sont tous des papiers différents.
Le pamphlet est un écrit plus oumoins long qui attaque quelqu’un,
une institution oumême certaines idées. Zola avait écrit un pamphlet
lors de l’affaire Dreyfus. Une brochure est, avant tout, publicitaire,
et est souvent reliée. Un dépliant est une feuille de papier qu’on a
pliée en deux ou trois ou quatre parties pour qu’elle soit plus facile
à glisser dans une poche ou un sac. C’est un dépliant que je donne
l’été lors des concerts dans le parc et les À-côtés du Palace. Quant au
prospectus, il est un ensemble de publicités réunies dans un petit
oumoyen livret. On trouve aussi des feuillets qui sont une feuille de
papier imprimée des deux côtés et pliée pour former quatre pages.
Voici maintenant VENTE et SOLDE.
Tous lesmagasins font de la vente, car c’est l’action
d’offrir différents objets en échange d’argent.
Les soldes et rabais sont des occasions d’obtenir, àmeilleurs
prix, des fantaisies, des objets ou des aliments. J’ai acheté cette
robe en solde ou il y a un rabais sur les fraises cette semaine.
Quand on vous invite à une VENTE, dites-vous bien qu’on
fausse votre jugement puisque l’on vend à l’année longue.
Vous allezme dire: «c’est compliqué, le français!»
Oui et non. C’est précis. On a reçu cette langue en héritage, ellemérite
d’être léguée à ceux qui nous suivent. «C’est une langue belle avec des
mots superbes», a chanté Yves Duteil, récemment, à l’église Notre-Dame.
Tous ceux qui y étaient se sont levé (e) s à la fin de la chanson. Il nous a
parlé de Félix et de leurs plaisirs à dialoguer (avec des accents différents,
mais avec lamême fougue) de leurs rencontres à l’Île d’Orléans.
J’écoutais et jeme disais intérieurement que j’aurais aimé être
avec eux. Monique (ma sœur) et moi sommes allées le rencontrer
après le concert et avons été reçues simplement, gentiment. Yves
et son épouse ont été sympathiques, sincères et accueillants.
Cette semaine, en revenant deMontréal, à l’écoute d’Ici Musique
de Radio-Canada, j’entend un jeune critiquementionner qu’il
avait entendu Duteil dans un endroit magnifique et que l’œuvre
du chanteur y avait pris une dimension extraordinaire.
Cet endroit, c’était notre église dont il vantait la beauté et l’ambiance.
J’en ai pris une belle et grande tasse d’orgueil!
Pourtant, elle nem’appartient pas, mais elle fut payée et
maintenue par nos parents et grands-parents.
Ah, vivre ici, dans une ville encore à l’échelle humaine où les gens se
parlent, se côtoient, se félicitent, s’encouragent et savoir que plusieurs
lisent mes propos, quelquefois décousus, et que je peux continuer de
les enquiquiner, c’est un plus dansma vie d’aimante du français, des
gestes, des chansons, de la poésie, en unmot, du plaisir d’exister.
France, c’est assez pour aujourd’hui. Dis bonjour et
continue tes recherches pour tes projets du dimanche
après-midi au Palace prochainement.
Tiens, je viens de faire de la publicité!
Tourlu! À la revoyure!
Deux belles vieilles expressions de départ.
Ma petite valise de mots
MERCREDI 22 OCTOBRE 2014 -
LA VOIX DE L’EST PLUS
P13
Raviolis aux
champignons
et gaRnituRe
façon
caponata
pRÉpaRation
10 minutes
cuisson
15 minutes
RenDement
4 portions
1.
Préchauffer le four à 425 °F (215 °C).
2.
Dans un bol, mélanger les légumes
surgelés, les olives, les câpres, l’oignon,
les tomates, le vinaigre de vin, le sucre et
l’huile d’olive.
3.
Assaisonner et étaler sur
une plaque tapissée d’un papier parchemin
et enfourner de 10 à 12 minutes. Remuer
quelques fois durant la cuisson. Réserver.
4.
Cuire les pâtes dans un grand chaudron
d’eau salée.
5.
Égoutter et répartir dans 4
assiettes creuses. Garnir de caponata, de
noix de pin, de copeaux de parmesan puis
terminer par un peu de pesto et un trait
d’huile d’olive.
ingRÉDients
1 litre (4 tasses) de mélange de légumes surgelés méditerranéen
85 ml (1/3 de tasse) d’olives Kalamata
60 ml (¼ de tasse) de câpres
125 ml (½ tasse) d’oignon haché
250 ml (1 tasse) de tomates raisins
30 ml (2 c. à soupe) de vinaigre de vin rouge
10 ml (2 c. à thé) de sucre
30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive + un peu pour la finition
36 raviolis aux champignons grillés
30 ml (2 c. à soupe) de noix de pin torréfiées
85 ml (1/3 de tasse) de copeaux de parmesan
30 ml (2 c. à soupe) de pesto
Sel et poivre du moulin
votre DISTRIBUTEUR EN
ALIMENTATION DEPUIS 1948
583 dufferin, Granby
t: 1.800.591.2330
f: 1.866.770.2246
==
semaine++
la recette de la
avec
==
s
++
3514206
1...,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12 14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,...28
Powered by FlippingBook