Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  8 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 8 / 24 Next Page
Page Background

Karine Blanchard

karine.blanchard@lavoixdelest.ca

Vous avez sans doute déjà croisé

des chiens vêtus d’un manteau

oumême d’un imperméable. Ces

vêtements pour toutous, Fran-

çoise Tourangeau en conçoit sur

mesure. Son objectif : permet-

tre aux animaux de compagnie

de profiter des promenades à

l’abri du froid, des intempéries

et en toute sécurité.

Manteaux d’hiver ou de prin-

temps. Dossards avec bandes

réfléchissantes. Imperméables

aux couleurs préférées du maî-

tre de pitou. Voilà les spécialités

de Françoise Tourangeau, qui a

fondé l’entreprise Créations Fran-

çoise. L’enseignante en couture

à la retraite s’y connaît bien en

matière de vêtements pour bêtes

à quatre pattes. Au fil du temps,

elle a développé une véritable

passion et une expertise pour le

« sur mesure » pour chiens. Un

passe-temps qui l’anime toujours

autant après une dizaine d’an-

nées. « Ça m’amuse, raconte la

Granbyenne d’adoption. Il le faut,

parce que c’est un passe-temps ! »

Pas question pour elle toutefois

de se lancer dans la mode cani-

ne. Non, elle ne fait pas de jupes,

ni de déguisements ou autres

pièces de vêtements seulement

pour le

look

, précise-t-elle. « C’est

pour le confort et la sécurité. Il

faut que ce soit pratique. Quel-

que chose d’utilitaire » explique

M

me

Tourangeau.

Son atelier de création est amé-

nagé chez elle. Des boîtes débor-

dent de tissus aux couleurs et

motifs inimaginables. Un album

de photos regroupe des clichés

par dizaines de toutes ses créa-

tions uniques.

Chaque vêtement est différent. La

couturière prend les mesures de

l’animal pour s’assurer que la pièce

lui fera comme un gant. La couleur

et le type de matériel sont à la dis-

crétion du client. Elle y coud des

sangles ajustables, ce qui permet

d’enfiler le même vêtement à son

animal même si celui-ci grandit ou

prend quelques kilos. Elle propose

même le service de broderie pour

personnaliser davantage chaque

vêtement.

Pendant les périodes de grands

froids, les manteaux d’hiver de

type Kanuk avec doublure sont

privilégiés des clients qui veu-

lent offrir un peu de chaleur à

leur chien, surtout ceux de petite

taille ou aux poils courts. Ce type

d’habit se détaille une centaine

de dollars pièce.

Françoise Tourangeau propose

également des manteaux imper-

méables pour les sorties sous la

pluie, cequi permet à l’animal de res-

ter au sec et ainsi, éviter des problè-

mes de peau causés par l’humidité.

La couturière se spécialise aussi

dans la confection de dossards

munis de bandes réfléchissantes

au coût de 50 $. Un incontour-

nable pour ceux qui marchent

à la campagne pour être visibles

ou même pour les chasseurs qui

veulent identifier leur animal.

« Les gens me voient à 200 pieds.

Je vois que les automobilistes

ralentissent », dit-elle.

De nombreux automobilis-

tes l’ont interpelée à plusieurs

occasions pendant ses prome-

nades pour la questionner sur

la provenance des dossards et

manteaux qu’elle enfile à son ani-

mal de compagnie, Gontran, un

Grand danois bringé de trois ans.

« J’ai habillé plusieurs chiens du

quartier ! », ne cache pas la cou-

turière, sourire aux lèvres.

Dossards, manteaux et imperméables

Une garde-robe hivernale au poil

Manteaux d’hiver, imperméables et dossards. LaGranbyenneFrançoiseTourangeau conçoit ces vêtements surmesure

pour les chiens.

—Photos Alain Dion

Karine Blanchard

karine.blanchard@lavoixdelest.ca

Il n’y a pas que les humains qui

peuvent souffrir du froid. Les ani-

maux de compagnie sont eux aussi

à risque. Engelure, hypothermie

et infection peuvent les affliger

si aucune précaution n’est prise,

disent les vétérinaires consultés

par

Le Plus.

« À une température en bas de

-10 degrés, ils peuvent souffrir

d’engelure », explique la docteure

Julie Lavigne, de la Clinique Vété-

rinaire de Granby.

Les extrémités sont donc à sur-

veiller lorsque l’animal est exposé

à nos rudes hivers. Voir des bouts

d’oreilles gelés est une situation

qui « arrive plus fréquemment

qu’on pense », explique Louise

Dubois, vétérinaire à l’Hôpital

vétérinaire Dufferin. « Parfois, le

bout de l’oreille tombe et il y a un

risque d’infection et de nécrose à

ce moment-là », poursuit-elle.

Lors de temps froids, la vétéri-

naire Valérie Dessureault-P., de la

Clinique vétérinaire Principale,

affirme qu’il est possible d’aug-

menter la tolérance au froid de cer-

tains animaux en leur mettant un

manteau ou une cape. Surtout les

chiens de race à poil court, comme

le Chihuahua, le Boston terrier ou

le Danois.

Lespetites races sont plus sensibles

au froid. De grands chiens peuvent

toutefois avoir aussi des tremble-

ments, ajoute la vétérinaire Lavigne.

Certains animaux peuvent même

souffrir d’hypothermie, ajoute la

docteure Dubois, d’où l’impor-

tance d’écourter les sorties à l’ex-

térieur. Si l’animal reste dehors, il

doit pouvoir bénéficier d’un abri

chauffant où il sera protégé des

intempéries et du vent.

Lors des sorties, les chiens

peuvent même enfiler des bot-

tes. Dans le cas contraire, il faut

vérifier les coussinets de leurs

pattes, car ceux-ci peuvent fen-

diller, ce qui provoque beaucoup

de douleur à l’animal. « Il existe

des baumes hydratants et imper-

méabilisants conçus à cet effet. On

peut également utiliser de la gelée

de pétrole », explique la docteure

Dessureault-P.

Les maîtres doivent porter une

attention particulière au compor-

tement de leur chien dans la neige.

Certains y enfouissent leur tête, ce

qui peut causer des otites. D’autres

en mangent, ce qui peut entraîner

une irritation de l’estomac, voire

des vomissements.

Les vétérinaires sont unanimes.

Même par temps froid, il faut sor-

tir nos animaux de compagnie à

l’extérieur. On les sort moins long-

temps, mais plus souvent, disent-

elles en chœur.

Le froid guette aussi les animaux

La vétérinaire Julie Lavigne, de laClinique vétérinaire deGranby, explique que

les animaux de compagnie peuvent souffrir du froid, tout comme les

humains.

P8

mercredi 25 février 2015

Le Plus