Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  2 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 2 / 24 Next Page
Page Background

Au dépanneur (la suite)

Ils ne m’avaient sûrement pas

vus, sinon ils s’en seraient pris à

moi. Un des deux jeunes, armé

d’un couteau, est d’ailleurs passé

tout près, à ma gauche. Il portait

une cagoule. Je l’ai entendu crier à

l’autre : « C’est OK, crisse, y a per-

sonne. Tu peux y aller. Déniaise…»

Je n’utilise sans doute pas les bons

mots. Je traduis, en quelle que

sorte, à ma façon. Je n’étais plus

du tout dans un état de bien-être.

Au contraire, je me sentais étour-

di. J’avais chaud, mal au ventre. J’ai

même eu peur de souyer mon pan-

talon. Ou de perdre connaissance.

Et c’est là que la vieille dame

est entrée, bien naïvement. Sans

doute sur la pointe des pieds et

sans doute en souriant. Je dis sans

doute, car je ne la voyais pas. Je la

connais depuis longtemps. Elle

me salue poliement chaque fois

que je la croise dans le quartier.

Je l’imaginais bien vêtue pour la

saison. Mais que venait-elle faire

ici à vingt-deux heures trentes, un

mardi soir ? Elle a donc salué tout

le monde et j’ai tout de suite recon-

nu sa voix. Elle a dit au caissier qui

avait les mains en l’air : « Figurez-

vous qu’il ne me reste plus de

lait pour mon chat… » Je me suis

penché un peu et je l’ai vu qui se

mettait à fouiller dans son porte-

monnaie en comptant ces sous à

haute voix.

C’est sans doute cette lenteur

de la vieille dame, et aussi sa

gentillesse, qui ont perturbée la

scène du vol. On aurait dit que

tout s’était arrêté brusquement. Je

voyais maintenant les voleurs de

dos, tous les deux avec leur cou-

teau à la main, le caissier paniqué

et la vieille dame qui calculait tou-

jours. J’ai même pensé, durant un

moment, que tous s’arrangerait.

J’allais me lever et dire : « Les gars,

tout va bien. On oublie tout et cha-

cun rentre chez soi… Je suis certain

que Jean-Luc, le caissier, vous lais-

sera partir sans appelé la police…

Nous sommes des gens civilisés…

Je vais reconduire madame Trem-

blay chez elle…»

Donald Alarie

Au dépanneur,

Éditions XYZ (à suivre…)

Isabelle Gaboriault

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

Chaqueannée, dans lecadrede la

Journéeimpact,touslesemployés

deDeloittedonnentdeleurtemps

pour un organisme communau-

tairechoisi. Le3octobremarque

du coup le lancement du Mois

national du partage de l’entre-

prise. La Maison Arc-en-ciel de

Granby,ressourced’hébergement

de réadaptation, a reçu la visite

d’unetrentainedebricoleursven-

dredi dernier. En une journée, ils

ont donné à la bâtisse la petite

dosed’amour dont elleavait tant

besoin.

«Ça fait plus que du bien ! , a lan-

cé France Laliberté, directrice du

3, rue Cairns, en plein chantier.

C’est exceptionnel un événement

comme ça. Nous avions plusieurs

demandes et ils nous ont choisis !»

Peinture du deuxième étage,

pose de planchers flottants et de

bois franc, aménagement exté-

rieur, lavage des fenêtres et réa-

ménagement de la cuisine et de

la salle à manger sont des tâches

qui figuraient à l’horaire des tra-

vailleurs, aidés par l’entrepre-

neur derrière les Constructions

3 Diamands. «La Journée Impact

se déroule dans tous les Deloitte

du Québec et tous les employés

doivent participer, explique Carel-

le Duchesne-Lavoie, membre du

conseil d’administration chez

Deloitte. Nous aidons un orga-

nisme de la région qui a besoin de

rénovations ou d’entretien, inté-

rieur ou extérieur. La Maison Arc-

en-ciel avait besoin de tout ça ! »

Octobre, lemois du partage

Des employés de Deloitte ont donné de leur temps à l’organisme la Maison Arc-en-ciel, vendredi dernier, dans le

cadre de la Journée Impact de l’entreprise.

—photos Alain Dion

Vous êtes invités à corriger cette dictée, fournie par le Centre Alpha, et

à retourner votre copie au 125, rue Principale, Granby, Québec, J2G 2T9,

Tél./Télec. 450-378-9788 ou par courrier électronique à corporational-

phahaut@qc.aira.com.

N’oubliez pas d’inclure vos coordonnées.

Le Plus

publie la dictée avec fautes le premier mercredi dumois. Vous avez jusqu’au

22 octobre pour faire parvenir votre dictée corrigée. La dictée sans faute

est ensuite publiée le dernier mercredi du mois. Pour encourager la parti-

cipation de tous, quatre noms sont tirés au hasard et un prix est attribué

aux personnes choisies. Nous désirons remercier le journal

Le Plus,

qui agit

comme commanditaire, ainsi que les Chevaliers de Colomb, conseil 9842.

Aiguisez vos crayons et corrigez la dictée (10 fautes) qui suit.

76, rue Dufferin,

Granby, Québec, J2G 9L4

Une division de

La Voix de l’Est

450-375-4555

redaction@hebdoleplus.qc.ca

Heures de tombée

Rédaction: vendredi 13h

Publicité: vendredi à 16h

Présidente et éditrice

:

Louise Boisvert

Coordonnatrice

:

Isabelle Gaboriault

Directeur principal des ventes

:

Sylvain Denault

Directeur principal marketing

:

Christian Malo

P2

mercredi 7 octobre 2015

Le Plus

3828468

Un toit pour la vie avec Métal Architectural Canada.

Nous sommes dépositaires de la collection Harry Wood -

plus beau que le bois.

• Fini le gravier qui tombe

• Fini le déneigement sur la toiture car la neige glisse sur l’acier

• Grand choix de couleurs (peinture à base d’uréthane)

• Choisi par plus de 150 architectes au Québec

ESTIMATION GRATUITE

Bur. Granby :

450 777-0383

Sans frais :

1 877 973-7279

Cell.:

450 525-1198

rev.met.expertplus@videotron.ca www.expertplus.ca

Suivez-nous sur

1. Vis non apparentes

2. Aucun joint

3. Aucune perforation

4. Esthétique inégalée

5. Classé A contre le feu

6. Toit courbé

7. Barrière à neige

8. Barrière à glace

9. Faîte ventilé

10. Soffite ventilé

Licence R.B.Q.: 8270-9924-04

TOITURE

RÉSIDENTIEL • COMMERCIAL • INDUSTRIEL

Attention!

GARANTIE

à vIE