Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 40 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 40 Next Page
Page Background

Une soirée aux couleurs du FarWest

Les frères Alexandre et Dominic Monty tiennent respectivement dans leurs bras Zachary, atteint de nanisme, et William. Ils sont accompagnés ici de leur père Pierre Monty et, à l’avant, de Stéphane

Poliquin et Sébastien Beauregard-Clairmont.

—photo julie Catudal

Isabelle Gaboriault

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

C’est décidé, à l’Halloween,

ZacharyMonty, quatre ans, et son

petit frère William, deux ans, se

déguiseront en shérifs. Ils ne se-

ront pas trop de deux à veiller sur

le villageduFarWest qui s’élèvera

sur leur terrain situé au coin des

rues de la Cour et Lewis àWater-

loo le samedi 31 octobre. Surtout

en sachant que les frères Dalton

rôderont dans les parages dans

le but de voler des bonbons aux

visiteurs...

Depuis trois ans, la famille Monty

et des amis organisent une fête de

l’Halloween grandiose. En plus

de retrouver leur cœur d’enfants,

tous donnent de leur temps pour

amasser des fonds pour l’Associa-

tion québécoise des personnes de

petite taille (AQPPT).

Zachary est né avec le nanisme.

Lui est sa famille ont recours à

l’organisme qui informe, accom-

pagne et défend les adultes et les

enfants touchés par cette maladie.

Le but de l’AQPPT est de favoriser

l’épanouissement et l’intégration

sociale, scolaire et professionnelle

des personnes de petite taille. Le

nanisme se définit comme une

anomalie congénitale imputable à

de nombreuses causes. Il en existe

500 formes à travers le monde.

Une centaine sont présentes au

Québec.

« L’Association nous aide, avec

le soutien de l’ergothérapeute

par exemple, à adapter différents

endroits », explique Alexandre

Monty, le père de Zachary actuel-

lement à la garderie.

« C’est aussi un soutien moral

pour les parents, poursuit-il. Ils

sont toujours là, prêts à nous écou-

ter. Sur Facebook, ils nous répon-

dent presque instantanément. »

Mais l’AQPPT ne roule pas sur

l’or. D’où la volonté du papa de fai-

re sa part pour assurer la pérennité

de l’organisme. «C’est l’

fun

que ma

famille embarque », lance-t-il, visi-

blement fort bien entouré.

Des idées de grandeur

Les penseurs et bricoleurs qui

travaillent derrière cet impres-

sionnant projet sont son frère

Dominic, son beau-frère Sébas-

tien Beauregard-Clairmont, son

père Pierre, et un ami de la famille,

Stéphane Poliquin, qui prête son

terrain pour l’événement depuis

trois ans.

Dominic lance les idées et des-

sine les décors, et les autres les

concrétisent, aidés de leurs fem-

mes. «C’est mon

buzz

l’Halloween,

lance Dominic, éducateur en

garderie. Année après année, ça

grossit ! »

« On a autant de

fun

que les

enfants à faire ça ! », souligne Sté-

phane Poliquin.

Il y a deux ans, le thème de la

soirée portait sur les vampires.

L’an dernier, sur les pirates. Cette

fois, le choix s’est arrêté sur l’his-

toire western humoristique Luc-

ky Luke. Et rien n’a été laissé au

hasard. Sur le terrain du 409 de

la Cour, petits et grands retrou-

veront un saloon, une banque,

un barbier, une mine, une dili-

gence, une chapelle, un magasin

général. « Ça va être une vraie rue

Principale du Far West », raconte

M. Poliquin. Le tout fait de maté-

riaux recyclés. À tout cela s’ajou-

teront un feu de camp, un âne,

des chevaux, un cimetière, une

douzaine de figurants et des

danseuses de

French cancan

. « Il

ne manque que Rantanplan ! »,

ajoute l’homme à tout faire en

riant.

Octobre est le mois du nanisme,

souligne Alexandre Monty, fier de

participer à l’organisation de la

fête de l’Halloween devenue une

tradition dans sa famille. Une soi-

rée qui vise également à sensibili-

ser les gens à la réalité vécue par

les personnes de petite taille. « Le

regard des autres, au début, c’est

difficile, dit-il. C’est mon quoti-

dien. Oui mon fils est petit, c’est

vrai, mais c’est un enfant comme

les autres. »

La soirée Lucky Luke débute à

17h. Les gens n’ont qu’à se présen-

ter sur place. Ceux qui voudront

faire un don à l’AQPPT pourront

le faire en passant… par la banque

Les croquis de quelques bâtisses qui s’élèveront sur le terrain du 409 de la Cour. Oeuvres de Dominic Monty, l’oncle de Zachary.

— photos prises sur le facebook

de l’Atelier de Kafouil

P6

mercredi 21 octobre 2015

Le Plus