Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  20 / 40 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 20 / 40 Next Page
Page Background

R8

mercredi 28 octobre 2015

laVoixdel’Est

CAHIER BROMONT

CAHIER BROMONT

JEAN FRANÇOIS GUILLET

jean-francois.guillet@lavoixdelest.ca

À quelques semaines de l’entrée en vi-

gueur de la loi sur les soins de fin de vie,

l’équipe de la Maison Au Diapason s’est à

nouveau questionnée sur l’aide médicale

à mourir. Le personnel de l’établissement

bromontois a choisi de maintenir le cap

en n’offrant pas cette option, privilégiant

les soins palliatifs qui font la renommée

de l’organisation depuis plus de cinq ans.

« La loi 52, qui sera en fonction en décem-

bre, garantit à tous les citoyens des soins

palliatifs de qualité. Et, malheureuse-

ment, on n’en parle pas beaucoup. Je

pense qu’au Québec, il faut se donner

un peu de temps pour apprivoiser [l’aide

médicale à mourir], indique Lucie Wise-

man, directrice générale de la Maison Au

Diapason. Ça inquiète plusieurs person-

nes. Et certains médecins ont des objec-

tions de conscience de poser un geste

comme celui-là. »

À ce propos, M

me

Wiseman estime

qu’un message biaisé a été véhiculé au

cours des derniers mois. « Les maisons de

soins palliatifs ne sont pas contre la loi,

ni contre les citoyens. On avertit simple-

ment les patients qu’ils pourront exercer

leurs droits en obtenant l’aide médicale à

mourir ailleurs qu’ici. »

Bien que la Maison Au Diapason ne

souhaite pas, pour le moment, prodi-

guer l’euthanasie par le biais d’injections

létales, le personnel de l’établissement

devra respecter des normes très strictes

concernant les directives médicales anti-

cipées prévues dans la loi 52. Ainsi, les

patients pourront à l’avance choisir les

soins qu’ils veulent recevoir ou pas s’ils

deviennent inaptes. Ces volontés seront

répertoriées dans un registre accessible

MAISON AU DIAPASON

«Rendre précieux

La directrice générale de la Maison Au Diapason, LucieWiseman.

C

JEUDI

OCTOBRE

Agence immobilière

groupe sutton-immobilier estrie

marie

Dubois

Courtier

immobilier

lucie

Courtemanche

Courtier

immobilier

thérèse

prévost

Courtier

immobilier

450 531-2243

851, rue shefford

bromont

97, boul. de Bromont, Bromont (Québec) J

2L 0P1

T.:

450 726.9050

|

SF.:

1 855 726.9050 |

cliniquemedispa.ca

Pour :

Contre :

- Réduire les rides-

Rougeurs

- Réduire les cicatrices-

Taches brunes

- Raffermir la peau -

Photodommages

et stimuler le collagène

- Kératose

à l’achat de deux

traitements similaires *

GRATUIT

1

Coup d’éclat

T R A I T E M E N T

* Valide jusqu’au 1

er

janvier 2016

Ne peut être jumelé à aucune autre offre.

Photorajeunissement (IPL)

et/ou Microdermabrasion

Avec l’âge, la peau perd de son éclat. Rougeurs,

ridules ou taches brunes apparaissent et altèrent

l’uniformité du teint. Pour un teint radieux, un trai-

tement IPL et/ou un traitement Microdermabrasion

sont tout indiqués.

D

re

Stéphanie Olivier

MD, FRCSC

chirurgienne esthétique

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

3822627

3830125

3831062

P R O M O T I O N

de rabais sur

le traitement

Ulthera*

100

$

Ap r è s

Av a n t

Ultherapie

L’ultherapie est un traitement non chirurgical par

ultrasons resserrant la peau tombante du visage et du

cou. Vous obtiendrez des résultats d’allure naturelle et

ce, en seulement ne heure.

D

re

Stéphanie Olivier

MD, FRCS

chirurgienne esthétique

chirurgie esthétique

97, boul. de Bromont, Bromont (Québec) J2L 0P1

T. :

450 726.9050

|

SF. :

1 855 726.9050 |

cliniquemedispa.ca

*Valide jusqu’au

1

er

janvier 2016

Ne peut être jumelée à aucune autre offre

3

3830126