Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 36 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 36 Next Page
Page Background

ISABELLE GABORIAULT

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

Par ses nombreux programmes

éducatifs et les sorties de la Zoo-

mobile partout au Québec, le

Zoo de Granby rencontre plus de

enfants chaque année.

Mais comme la curiosité n’a pas

d’âge, l’équipe de biologistes est

actuellement en mode offensif

pour rejoindreune clientèleaînée.

GrâceauxExpériencesEdzoocati-

ves, ceux-ci visitent ou reçoivent

les personnes âgées curieuses

dans un but tout simple: leur ti-

tiller les sens.

Au fil des ans, le Zoo a régulière-

ment reçu des demandes de rési-

dences pour personnes âgées ou

de clubs d’Âge d’or pour y offrir

des activités ponctuelles. Toute-

fois, la clientèle aînée n’a jamais

été ciblée dans le cadre des visées

éducatives de l’organisme. Tous

les ateliers étaient pensés pour les

enfants d’âge scolaire. La machine

désormais bien huilée à ce niveau,

l’équipe d’animateurs a décidé de

se tourner vers les aînés. « Il y a tel-

lement à faire et à dire avec eux »,

souligne Julie Hébert, chef de l’édu-

cation et de l’environnement au

Zoo de Granby.

L’aventure a démarré l’hiver der-

nier pour elle et son équipe de bio-

logistes. «Tous sont des champions

de l’animation, insiste M

me

Hébert.

Ils ont une très bonne base, mais

ils souhaitaient être mieux outillés,

car l’approche n’est pas la même

qu’avec les enfants. »

Ainsi, tous ont été formés pour

s’adresser à une clientèle âgée

atteinte de troubles cognitifs

divers comme, par exemple, la

maladie d’Alzheimer.

Et pour arriver à captiver cha-

que personne, l’accent allait être

mis sur les cinq sens. « Nous

allons dans les souvenirs, expli-

que la chef de l’éducation. C’est

très, très, très interactif. On prend

le temps avec eux. On est très

attentifs. Du temps, c’est de ça

dont ils ont besoin. »

CONFÉRENCES ET ATELIERS

Le Zoo o f f r e deux s c éna -

rios aux personnes âgées : des

v i s i t es - con f é rences au Zoo

directement et des ateliers-

conférences à domicile. Appelés

à redécouvrir le site, les gens du

Troisième âge peuvent voir l’en-

vers du décor, les coulisses du

Zoo. Ainsi, ils voient comment

les vétérinaires soignent les pen-

sionnaires, découvrent ce que

mangent les gorilles ou appren-

nent comment l’eau de mer est

fabriquée. Ils peuvent aussi visi-

ter le continent de leur choix, loin

des foules et de la cohue estivale.

Une visite guidée unique, tou-

jours en compagnie d’un biolo-

giste. Finalement, les personnes

âgées ont la chance de participer

à un trek de soirée, qui consiste

en une balade sous les étoiles.

Munis d’une lampe de poche,

tous peuvent ainsi surprendre

les félins ou les pandas roux. Une

marche qui se termine chaque

fois autour d’un feu de camp.

« Ce sont des visites guidées où

le groupe choisit son circuit, dit

Julie Hébert. C’est une formule

‘à la carte’. » M

me

Hébert souligne

toutefois que l’équipe de biologis-

tes du service de l’éducation ne

fait pas de zoothérapie. « Nous

offrons des ateliers en compagnie

d’animaux vivants, notre signatu-

re, dit-elle. Le but est de créer des

contacts. De faire vivre une pano-

plies d’expériences ».

Dans le cadre des ateliers-

conférences, les biologistes du Zoo

sortent, en compagnie d’animaux

ambassadeurs, pour en mettre

plein la vue aux gens en résidence

ou membres d’un regroupement.

« Avec Mémoire d’un Zoo, nous

parlons du Zoo, en parallèle avec

divers événements qui ont marqué

le Québec dans les années 50, 60 et

70 », raconte M

me

Hébert.

Il est donc question, par exem-

ple, de l’arrivée au Zoo de Granby

de Mumba, le célèbre gorille, de

l’ouverture du pavillon des rep-

tiles, de l’Expo 67, des Olympi-

ques, du défilé du Carnaval. « Et

chaque fois, nous apportons des

objets avec nous. Des artéfacts

à voir et à toucher, dit-elle. On

utilise les sens. On travaille aux

niveaux visuel, sonore et olfactif.

C’est très enrichissant. »

Le Zoo encore plus près des aînés

Colette et Denis Hébert font ici la connaissance de la moufette Domino, en compagnie de la biologiste Marie-Andrée Hunter.

PHOTO JANICKMAROIS

Les gens qui habitent les Résidences Soleil Manoir Granby ont reçu la visite de l’équipe d’éducateurs du Zoo deGranby,

et de quelques animaux ambassadeurs, dont celui-ci.

PHOTO FOURNIE PAR HÉLÈNE BIENVENUE DU ZOODE GRANBY

P

MERCREDI DÉCEMBRE

Le Plus