Table of Contents Table of Contents
Previous Page  4 / 20 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 4 / 20 Next Page
Page Background

Isabelle Gaboriault

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

Avec Jonathan Laguë, les gens

mangent à leur faim. Il n’est pour-

tant ni chef cuisinier ni traiteur à

domicile. Jonathanest consultant

en nutrition et coach en ligne. Un

boulot façonné grâce à «une

luck

de la vie» À la base, il possède un

bac en histoire et unemaîtrise en

sociologie...

Un ba ga g e qu i l u i p e rme t

aujourd’hui d’avoir une autre

vision de l’alimentation et de l’en-

traînement. C’est d’ailleurs son

sujet de maîtrise qui l’a mené à

développer son expertise dans ces

deux domaines. Dans le cadre de

son mémoire, il s’est intéressé à

la perception des gens face à une

saine alimentation. « On parle de

nutrition comme jamais aupara-

vant et, au même moment, on vit

une épidémie d’embonpoint, illus-

tre-t-il. Ça me questionnait. »

Ont donc suivi de nombreuses

recherches et formations dans le

but de percer ce grand mystère.

Jonathan est allé jusqu’à suivre

plusieurs séminaires à Boston en

compagnie de Charles Poliquin,

expert en préparation physique.

« C’est lui qui m’a ouvert les por-

tes », insiste le jeune homme de

33 ans.

Ajoutant une formation en

naturopathie à son fourbi, il pos-

sédait alors tous les outils néces-

saires pour faire ce qu’il aime le

plus : aider les gens au quotidien.

Comme plusieurs possèdent

un téléphone intelligent ou une

tablette, leur offrir les services

d’un entraîneur en ligne deve-

nait pour lui une évidence. « Ça

me trottait dans la tête depuis

longtemps, note celui qui a été

entraîneur en gymnase pendant

quelques années. J’avais en main

tous les outils pour changer la

vie des gens. En ligne, c’est

win-

win

, autant pour moi que pour

le client. Je vois tout ce qu’il

fait et lui, de son côté, sait que

je vois tout ce qu’il fait ! Ce qui

fait augmenter le sentiment de

responsabilité. »

Cas par cas

Chaque personne est unique,

insiste toutefois l’entraîneur. Avant

d’entreprendre une consultation

en ligne, il importe de bien se

connaître. « Il faut savoir com-

ment notre corps marche, dit-il.

Moi, je suis là pour réparer un

mode de vie pour que ta machine

fonctionne mieux. » Le tout en se

tournant vers une alimentation la

plus naturelle possible (ce qui se

cueille, se chasse et se pêche) et

en comblant les carences par la

prise de vitamines et de minéraux.

L’être humain a, depuis la nuit

des temps, été chasseur, cueilleur

et pêcheur, fait remarquer le

sociologue. Des habitudes qui

ont été modifiées au fil des années

par l’industrialisation. « Avec les

années, l’alimentation s’est dété-

riorée, regrette-t-il. Aussi, avant,

les gens faisaient la rotation

des terres. Mais aujourd’hui, les

modes de production font dimi-

nuer la qualité des sols cultiva-

bles, ce qui fait qu’ils contiennent

toujours moins de nutriments.

Ajoute à tout ça notre mode de vie

stressant, ça fait que nos besoins

en nutriments augmentent sans

cesse. C’est compliqué ! Chaque

personne est différente. Le corps

ne fonctionne pas comme les

mathématiques où 1 + 1 égale 2. »

« En plus, poursuit-il, depuis le

début des temps, notre génétique

n’a pas changé de 0,02%, alors... »

D’où son approche person-

nalisée tournée vers une ali-

mentation saine. Comme 90 à

95 % des problèmes de poids

naissent de mauvaises habitudes

alimentaires, Jonathan propose

de bien connaître son métabolis-

me. « Le but est de rééquilibrer le

tout », tranche-t-il.

Ensu i t e , pou r ceux qu i l e

veulent, l’entraîneur propose

divers exercices à faire en gym ou

à la maison. « Les gens ont besoin

d’être dirigés pour savoir quoi

manger et quel genre d’entraî-

nement faire, explique Jonathan.

Ensuite, il faut de l’assiduité. Il

faut développer des habitudes

sur du long terme. En gardant le

contact en ligne, ils ont alors le

support nécessaire pour pour-

suivre dans le changement de ces

habitudes. »

Une approche qui lui permet

d’être plus efficace qu’à l’épo-

que où il travaillait en gymnase,

concède-t-il. « J’ai l’impression,

ainsi, de pouvoir faire un meilleur

job

. »

Pour en savoir plus, consultez la

page Facebook Jonathan Laguë.

Un entraîneur à portée demain

Jonathan Laguë, de Cowansville, lançait récemment sa plateforme d’entraînement en ligne.

—photo fournie par

Jonathan Laguë

̽̽ Maxi Granby fait

une heureuse

La famille Forgues, de Granby, a reçu un beau cadeau dernièrement

alors que le Maxi de Granby, par l’entremise de la Fondation pour les

enfants le Choix du PrésidentMD, lui remettait un montant de 1220$.

Ainsi, la petite Abigaelle pourra recevoir des soins en équithérapie.

P4

mercredi 3 février 2016

Le Plus