Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 20 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 20 Next Page
Page Background

Isabelle Gaboriault

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

Passionnés par le monde éques-

tre, Jean Fleurant et Mélissa

D’Auteuil sont tombés amou-

reux lors d’un rodéo. C’est donc

à dos de cheval que le couple a

décidé un jour de relancer une

activité scandinave ancestrale

d’abord utilisée commemoyen de

transport: le ski joëring. Le sport

parfait pour les skieurs victimes

de vertige !

Jean et Mélissa forment un duo

qui ose. Avec leurs chevaux, ils

ont tout fait : équitation clas-

sique, gymkhana (western),

attelage. Chausser leurs skis

et se laisser glisser sur la neige

bien accrochés derrière un des

grands paint horse qui forment

leur troupeau était donc, pour

eux, un jeu d’enfants.

Après un hiver d’expérimenta-

tion, ils ont ouvert cette année

Ski joëring Stukely-Sud à l’écurie

Le Centaure, chemin Hurteau,

où leurs chevaux sont pension-

naires. Comme les stations de

ski environnantes, ils prient pour

que Mère Nature continue de

couvrir la terre d’un épais man-

teau blanc.

Lors du passage de l’hebdo

Le Plus

, les conditions étaient

idéales pour la pratique du ski

joëring, qui allie le ski à un atte-

lage animal. Sous un beau ciel

bleu, les sentiers venaient tout

juste d’être « tapés », comme le

souligne Jean, par son « super

rouleau à neige tiré par les che-

vaux. » Une invention faite à par-

tir de vieux pneus.

En selle, Mélissa guidait sa pou-

liche Savannah et derrière elles,

deux skieurs étaient d’attaque pour

l’aventure. « Pas besoin d’être un

expert (en ski), a souligné Mélissa.

Il faut juste être en forme. »

Le sport s’adresse autant aux

adultes qu’aux enfants.

Au trot ou au galop, le cheval

traîne les skieurs dans les sen-

tiers qui s’allongent dans la forêt.

On parle alors de ski tracté. Pour

les plus cow-boys, la bête peut

aussi leur faire faire du slalom,

des sauts ou leur faire attraper

de petits cerceaux accrochés ici

et là sur un parcours à obstacles.

Aux skieurs plus expérimentés

qui ont déjà monté à cheval ou

qui ont déjà travaillé avec cet ani-

mal, il est aussi possible de faire

du ski avec un attelage, sans cava-

lier. Lors du ski attelé, le skieur

dirige le cheval à partir d’un

brancard. « Le skieur contrôle le

cheval, explique Mélissa. C’est

pour ceux qui aiment les chevaux

et qui veulent en connaître plus

sur leur ‘fonctionnement’. » Ainsi,

avant sa randonnée, le skieur ver-

ra, par exemple, comment seller

l’animal, le brosser, etc.

Aux jeunes et moins jeunes

qui n’ont jamais fait de ski, Jean

et Mélissa proposent également

un cours d’initiation de 30 minu-

tes, histoire de se familiariser.

« Après, ils savent se tenir debout

pour une petite virée dans les

sentiers ! », laisse tomber Jean,

Ski joëring

Quand le ski flirte avec l’équitation

Une promenade dans les sentiers enneigés demande au skieur un alliage de contrôle et de bonne forme physique.

—photoAlain Dion

P6

mercredi 3 février 2016

Le Plus

Mesdames

,

ayez l’audace de penser à vous!

Nous recrutons!

Nous sommes à la recherche de FEMMES SANS EMPLOI

qui souhaitent relever de NOUVEAUX DÉFIS et SE RÉALISER

SUR LE PLAN PROFESSIONNEL.

450 378-2212

poste 236

Cette activité

est réalisée grâce

à la participation

financière de :

Appelle-nous!

Saviez-vous qu’à

chaque fois que la

température baisse de

10 degrés, la pression

dans vos pneus

descend de 2 psi.

si ceux-ci ne sont pas

gonflés à l’azote

Profitez de

nos conseils :

700, route 112, St-Césaire 450 469-2010

www.garagedm.com

On en

fait

plus !

3871565

3876981