Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 24 Next Page
Page Background

ISABELLE GABORIAULT

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

Il ne faut jamais sous-estimer le

pouvoir dubouche-à-oreille, celui

d’unephotode smoothie affichée

sur Instagramoud’unepensée lan-

cée sur Facebook. Grâce au pre-

mier, Julie Marchand a bâti ses

entreprises centrées sur la santé

et l’entraînement physique. Des

deux autres est né lepremier livre

d’une série de six qui traiteront

tous, à tour de rôle, d’une facette

dumodede vie sainde cettemère

decinqenfantsqui a suse réinven-

ter à

ans.

Ce n’est pas d’hier que Julie Mar-

chand inspire son entourage.

Assumer cette réalité, ça, c’est plus

récent. « J’ai toujours suivi mon

instinct, dit la femme de 46 ans,

en sirotant un smoothie d’un vert

éclatant. Les gens ne s’écoutent

pas. Ils suivent la masse. Quand

des amies me ‘copiaient’, je détes-

tais ça. Mais un jour, ma mère,

mon idole et mon mentor, m’a

dit : ‘si ton talent est d’inspirer les

autres et que tu ne le fais pas, ce

sera un péché’. C’est là que j’ai com-

pris. J’ai donc appris à l’assumer ! »

Tant qu’à avoir cette mission à

accomplir, Julie s’est dit qu’elle

allait le faire en grand. « Je vais le

faire du mieux que je peux et gran-

dement. À grande échelle, lan-

ce-t-elle en riant. À l’échelle de la

planète ! Je veux éduquer les gens

à vivre sainement. »

FEMME FORTE

Pour ce faire, celle qui est

aujourd’hui grand-mère deux

fo is, a llai t tout simpl ement

partager son mode de vie. Une

routine composée de nourri-

ture saine, d’eau, d’exercices et

de méditation. « L’entraînement

m’a sauvée quand mon couple a

éclaté, raconte-t-elle. Je n’avais

pas de plan B. J’étais mariée

pour la vie… J’ai travaillé fort.

Rien ne vient sans effort. Je

peux dire, sans jeu de mots, que

j’ai sué ma vie ! Et le plus beau

cadeau que je me suis fait a été de

croire en moi. »

Certifiée comme entraîneuse par

l’Aerobics and Fitness Association

of America (AFAA) en entraîne-

ment fonctionnel, représentante

Bodukon et formée en yoga, Julie

a donc décidé d’offrir ses servi-

ces comme entraîneuse privée.

« J’avais besoin d’un seul client

prêt à me donner ma chance »,

souligne celle qui se définit com-

me « spécialiste du bien-être ».

Son approche, elle l’a créée à

partir de ses connaissances, de sa

personnalité et de ce qu’elle met

en pratique tous les jours dans sa

propre vie. « Je n’ai rien inventé,

insiste-t-elle. On a tout ce qu’il

faut. Il n’y a rien de sorcier. Pas

besoin de gym, de linge spécial,

etc. Moi, je propose un entraîne-

ment avec le poids de notre corps.

Pas besoin de rien d’autre, à part

de la volonté. Après, ça se fait

any-

time, anywhere

. »

« C’est parfait pour les mères

occupées, crois-moi ! , poursuit-

elle. C’était ça ma vie de mère

de cinq enfants, monoparenta-

le, alors je suis bien placée pour

montrer que ça fonctionne. »

À son premier client s’en sont

greffé plusieurs autres, et ce, en

peu de temps. En plus d’offrir de

nombreux entraînements privés

et en groupe, par exemple chez

Reebok à Montréal, elle a don-

né naissance à MonGymVirtuel,

un site d’entraînement en ligne

qu’elle gère avec deux autres

entraîneurs. Avec un ami, elle

offre également aux gens la pos-

sibilité de vivre une expérience de

mieux-être en milieu de travail par

l’entremise d’Organik.

UN SIXIÈME BÉBÉ

« Je touche la masse partout ! »,

se réj ou i t- e l l e. Encore p l us

depu i s qu ’e l l e a l anc é s on

premier livre,

Respirez, Bougez,

Souriez

. Son sixième bébé.

Appelée à devenir ambassa-

drice pour la compagnie Lolë

grâce à sa façon de mettre en

valeur son mode de vie sain sur

les réseaux sociaux, Julie a, sans

le savoir, charmé une femme

qui œuvrait dans le domaine

de l’édition. « J’animais dans un

parc pour Lolë et une fille qui

participait a tripé solide sur

mon cas ! , raconte-t-elle. Elle

a tout simplement vécu ‘l’expé-

rience Julie M.’ L’éditrice des

Éditions Goélette m’a appelée

pour me parler d’un projet de

livre. Depuis, c’est une aventure

extraordinaire. »

Ce livre, Julie l’avait en tête

depuis des années. C’est sa vie

qui y est couchée sur papier.

« C’est un livre qui brille, lumi-

neux et rempli de joie de vivre »,

explique-t-elle.

Images des mouvements à l’ap-

pui, Julie y propose un program-

me de remise en forme de huit

semaines réparti en blocs d’exer-

cices de 7, 15 ou 30 minutes à

faire quotidiennement sur une

période de six jours. Des exer-

cices simples qui ne demandent

aucun accessoire.

« Je veux que le Québec soit

la province la plus santé ! »,

tranche-t-elle.

D’où sa volonté d’ajouter à ses

exercices des pensées positi-

ves, qui motiveront les gens en

entraînement, et des recettes

santé. « Je ne veux pas que les

gens deviennent des triathlètes.

Je veux simplement qu’ils bou-

gent », insiste celle qui profite

de tous les petites moments de

la vie pour bouger.

« C’est mon univers ! , souli-

gne-t-elle. C’est ma vie depuis

cinq ans. Je me suis réinventée.

Dans la vie, tout est possible. »

JULIE M.

Unemère aumode de vie coloré

Si J u l i e Ma r c h a nd b ou g e

au t ant , c ’es t pour s e s ent i r

vivante. Quand elle va chercher

son courrier au bout de la rue,

elle court ou fait des fentes en

chemin. Toutes les raisons sont

bonnes pour être en mouve-

ment. « Quand on bouge, on a

plus de vitalité, plus d’énergie,

insiste-t-elle. Et c’est en bou-

geant qu’on avance ! » Bien sûr,

c’est aussi en bougeant qu’on

garde la forme. Qu’on investit

dans notre santé. Par surpre-

nant que l’entraîneuse signe un

blogue sur le site de la Fondation

des maladies du cœur. Une col-

laboration dont elle est très fiè-

re. Ce qu’elle vise maintenant,

c’est de rejoindre les gens du

coin. Autant avec son gym vir-

tuel que son entreprise qui offre

traitements, cours de groupe,

pauses santé, consultations et

repas santé dans le milieu cor-

poratif. Les mardis soir, elle offre

un cours de yoga au Studio PUR

yoga chaud et soins à Granby.

Un yoga à sa couleur. « Je suis

entraîneuse avant d’être une prof

de yoga, dit-elle. Mon yoga est

donc très physique. Je respecte

la philosophie du yoga, mais je

le

tweak

avec mon intensité et

mon bodukon. C’est une expé-

rience complètement différente.

C’est le yoga de Julie M. ! »

Qui, sait, peut-être un jour lan-

cera-t-elle un livre sur le sujet...

Toujours en mouvement

JulieMarchand propose le livre

Respirez, Bougez, Souriez

pour inviter les gens

à bouger, sa mission.

PHOTOS JULIE CATUDAL

Vendredi dernier, JulieMarchand, entourée de ses filles Chloé et Emmy, a fait

un lancement intimiste de son premier livre,

Respirez, Bougez

,

Souriez

au

Studio PUR yoga de Granby.

P

MERCREDI

FÉVRIER

Le Plus