Table of Contents Table of Contents
Previous Page  4 / 44 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 4 / 44 Next Page
Page Background

Isabelle Gaboriault

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

Dès le 25 octobre, les élèves de

première année de la classe de

Madame Anne-Sophie du pa-

villon Ste-Marie de l’école du

Phénix s’envoleront, en petits

groupes, vers le pays imaginai-

re. L’espace d’une heure, grâce

à la présence d’une brigade de

bénévoles-lecteurs, ils se colle-

ront au plaisir de la lecture alors

que s’amorcera le programme

Lire et faire lire. Cette initiative

du Centre d’action bénévole

(CAB) de Granby vise à donner

le goût des livres aux enfants

et, du coup, favoriser les liens

entre les générations.

L’idée de Lire et faire lire est née

en France en 1999. En 2002, elle

s’est implantée au Québec grâ-

ce à des bénévoles de 50 ans et

plus soucieux de faire découvrir

le bonheur de lire aux élèves du

premier cycle. Interpellée par

cette cause, une bénévole du

CABG a manifesté son intérêt

de voir un tel programme voir le

jour à Granby. Patrick St-Denis,

responsable des services aux

bénévoles chez l’organisme, a

pris la balle au bond, faisant du

CABG l’antenne locale de Lire et

faire lire dans la région.

« On se préparait à cogner à

la porte de l’école Ste-Marie

et ce sont eux qui sont venus

frapper à la nôtre ! , se réjouit

M. St-Denis. On répond donc

vraiment à un besoin. C’est un

projet l’

fun

qui a une grande

dimension humaine. »

La seu l e chose à laque l l e

l’ense ignant do i t s’engager

en s’ouvrant au programme

Lire et faire lire, c’est de libé-

rer une période d’une heure

par semaine de son horaire, et

ce, sur huit semaines. Ainsi, à

l’école Ste-Marie, sur une base

hebdomadaire du 25 octobre

au 13 décembre, les enfants

accueilleront des bénévoles-

lecteurs. Pour l’occasion, la

classe sera répartie en petits

groupes de trois, quatre élèves

maximum histoire de créer une

ambiance chaleureuse, propice

à la lecture.

« Et le CAB invite ses bénévo-

les-lecteurs à donner leur pro-

pre couleur à ce moment.

« Je veux qu’ils soient à l’aise,

qu’ils s’amusent et qu’ils transmet-

tent leur passion pour la lecture,

insiste Patrick St-Denis. Ça peut

donc aller dans tous les sens. »

Il est même possible, pour un

bénévole familier avec la tablet-

te, de passer à l’ère numérique.

« Ça peut prendre différentes

formes », poursuit-il.

Une autre beauté du program-

me, c’est qu’il pourra facile-

ment faire boule de neige dans

les autres écoles. Juste dans la

municipalité de Saint-Jean-sur-

Richelieu, 20 écoles primaires

accueillent les bénévoles de

Lire et faire lire.

« Et partout, ce n’est pas pour

décharger les profs, mais pour

donne r une cou l eur d i f f é -

rente à l’école », fait remarquer

M. St-Den i s en sou l i gnant

qu ’à b i b l i o thèque Pau l -O. -

Trépanier, tous sont au cou-

r a n t q u e l e p r o g r a mm e

s’amorce à Granby. «Au-dessus de

1000 bibliothèques au Québec

sont abonnées à Lire et faire lire,

explique-t-il. Elles accueillent

ainsi les bénévoles et leur font des

suggestions de lecture. »

Lire et faire lire

Pour donner le goût des

Les personnes de 50 ans et plus qui souhaitent faire la lecture aux enfants peuvent se joindre au programme Lire

et faire lire.

—photo Julie Catudal

Ceuxqui pensent que leCen-

tre d’action bénévole de

Granby se concentre exclu-

sivement sur le maintien à

domicile des aînés, sachez

que l’organisme contribue

au bien-être des gens, pe-

tits et grands. Après être

devenu l’antenne locale du

programme Lire et faire

lire, voilà que le CABG plan-

che sur un projet destiné,

cette fois, aux préados.

Le pro j e t est t e l l ement

embryonnaire qu’il ne por-

te pas encore de nom pré-

cis. Chose certaine, dévoile

Patrick St-Denis, responsa-

ble des services aux béné-

voles, celui-ci s’adresserait

aux élèves du deuxième

cycle du primaire et il les

inviterait à écrire.

«Ils pourront écrire à un

bénévole, par exemple,

d’une à deux fois par semai-

ne», dit-il, en répétant que

rien n’est encore coulé dans

le béton.

Les enfants seraient ainsi

appelés à parler de leurs

bonheurs, de leurs mal-

heurs, de leurs inquiétudes,

etc. Le tout de façon anony-

me et à la main.

De leur côté, des bénévo-

les leur répondraient.

«C’est quelque chose à

mettre en place et nous

voulons bien le monter»,

insiste M. St-Denis. Par

exemple, une travailleuse

sociale accompagnerait

l’équipe de bénévoles. L’ob-

jectif du CABG est de lancer

ce nouveau projet d’ici un

an.

Isabelle Gaboriault

Faire lire... et

faire écrire

P4

mercredi 19 octobre 2016

Le Plus

Avec vous depuis plus de 30 ans

1349, rue Principale, Granby

450 378.8509

R.B.Q. : 2958-4059-31

*Jusqu’à épuisement des stocks

Liquidation

automnale

Porcelaine

24 x 24

à partir de

1

99$

pi ca

Porcelaine

12 x 12 ou 12 x 24

à partir de

1

39$

pi ca

GRATUIT

Sac de 4,5 kg de coulis à joint

avec tout achat de 175 $ et plus

(sur présentation du coupon)

1 coupon par achat.

Valide du 12 au 22 octobre 2016

Céramique à plancher

13 x 13

à partir de

59

¢

pi ca

Nombreux

autres

spéciaux en

magasin.

jusqu’au

22

octobre

2016*

5106733