Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 44 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 44 Next Page
Page Background

Partir du

bon pied

COLLABORATION SPÉCIALE

Marie-Josée Lalonde

Physiothérapeute

marie-josee.lalonde@hebdoleplus.qc.ca

CHRONIQUE

Depuis quelques semaines, tout le monde profite des belles couleurs

de l’automne. Cela nous amène à faire des activités qu’on ne fait pas tous

les jours, comme arracher les plants de tomates du jardin, marcher en

forêt, fermer la piscine et ranger les meubles de patio.

Vous avez dernièrement monté le mont Sutton ou avez parcouru les

sentiers du mont Shefford ? Il était plus difficile de marcher qu’à l’habi-

tude, car le terrain était plus escarpé et, surtout, plus accidenté ? Vous

avez utilisé une chaussure différente qu’à l’habitude ou encore une botte

de randonnée ?

Le soir même de votre sortie ou dans les 48 heures qui ont suivi, vous

avez toutefois eu des douleurs aux pieds, aux jambes, aux fessiers et/ou

au dos ? Pourquoi ?

Est-ce que vous ne devriez plus retourner faire ces activités ? Vous vous

demandez même si vous n’êtes pas rendu trop vieux pour faire du sport.

Mais non ! Vous avez probablement des courbatures postexercices.

Il est normal, après une nouvelle activité ou une activité non régulière,

d’avoir des raideurs ou des douleurs après l’effort. Cela peut durer quel-

ques jours. C’est signe que vous avez donné votre 110% !

Les raideurs ou courbatures peuvent apparaître le lendemain ou le

surlendemain d’une activité. Elles sont dues, entre autres à une accu-

mulation d’acide lactique dans vos muscles ainsi que d’autres déchets

organiques. L’acide lactique est un déchet métabolique que les muscles

fabriquent à l’effort. Il est tout à fait normal d’en produire. Vous pourriez

avoir des raideurs articulaires ou des inconforts aux attaches des tendons

(qui sont le prolongement du muscle). Dans certains cas, vous pourriez

avoir des tensions musculaires installées après une demande musculaire

plus grande associée à de la fatigue.

Que fait-on avec des douleurs postexercices ? Il est recommandé de

mettre de la glace sur les muscles ou les articulations douloureuses

immédiatement après l’effort, et ce, pour une durée de 12 à 15 minutes.

La glace pourrait limiter les dommages musculaires dus à l’effort, mais

pas nécessairement « les inconforts du lendemain ». Une réactivation

cardiovasculaire le lendemain ou les jours suivants votre randonnée favo-

risera une augmentation de la circulation sanguine dans tout le corps et

ainsi drainera les déchets accumulés dans les régions douloureuses. Ce

sont les déchets organiques qui amènent cette sensation inconfortable

après une nouvelle activité.

Et, quels sont les effets des massages ? Les données scientifiques sont

variables à ce sujet. Certains auteurs mentionnent qu’il y a des effets

bénéfiques au massage postexercices et d’autres disent que non. Il est

certain qu’il est toujours plaisant d’avoir un drainage musculaire après

un effort vigoureux, mais rien ne dit que vous n’aurez pas de raideurs les

jours suivants.

À la suite d’une petite réactivation cardiovasculaire comme la marche

ou le vélo, vous pouvez faire quelques exercices d’assouplissement afin

de retrouver la souplesse de votre jeunesse. Alors, si vous avez des rai-

deurs après un nouvel effort, levez-vous et bougez ! Par contre, si vous

souffrez de douleurs qui persistent, consultez un professionnel de la santé

qui saura vous évaluer afin d’éliminer toute probabilité de blessure plus

importante.

L’automne et les raideurs!

CYNTHIA LAFLAMME

cynthia.laflamme@lavoixdelest.ca

LaMaison soutienauxAidants et

la Société Alzheimer Granby et

région s’unissent pour offrir un

moment de repos et de rires aux

proches aidants. Le novembre,

aidants naturels et grand public

sont invités à assister au spec-

tacle de l’humoriste et imitateur

Stéphane Bélanger.

Cette soirée sera l’occasion pour

les aidants naturels de la région

de se ressourcer et de se diver-

tir afin de prévenir l’épuisement

physique et psychologique.

L’événement se tiendra durant la

Semaine nationale des proches

aidants à l’auditorium du Cégep

de Granby

« On a un deuxième objectif,

plus petit, à travers ce spectacle,

indique Marie-Pierre Hébert,

directrice générale de la Maison

soutien aux Aidants. Les gens du

grand public assis dans la salle

vont peut-être se reconnaître

dans le rôle de proche aidant.

C’est un peu ça l’enjeu, c’est qu’il

y a des aidants qui ne savent pas

qu’ils le sont. Naturellement, tu

apportes du soutien à tes parents

qui sont en train de mourir, à ton

conjoint ou ta conjointe, mais tu

ne sais pas que tu peux avoir de

l’aide et que l’épuisement peut

frapper à ta porte. »

Des kiosques d’information,

des vidéos et une exposition de

photographies permettront au

public d’en apprendre davantage

sur cette réalité et de, peut-être, se

reconnaître.

C’est la première fois que les

deux organismes s’associent pour

organiser une activité commune.

Il s’agit également d’un premier

spectacle d’humour pour donner

du répit aux proches aidants de

la région. Comme ce rôle est pre-

nant à 100%, ajoute M

me

Hébert,

il sera possible, selon les besoins,

d’offrir un répit à domicile pour

que les membres puissent se libé-

rer le temps de la soirée.

Stéphane Bélanger adaptera,

quant à lui, son spectacle en fonc-

tion de la clientèle. L’humoriste-

imitateur a amorcé sa carrière en

1996 et a obtenu rapidement une

mention d’honneur du Musée

Juste pour rire. Dans son répertoi-

re d’imitations, on y trouve Peter

McLeod, Johnny Cash, les Denis

Drolet et Yvon Deschamps.

L’activité est financée par l’AP-

PUI Montégérie qui a sélec-

tionné la soirée parmi d’autres

projets proposés dans la région.

« Le 10 $ par billets sera remis en

prix de présence ou en cadeaux

aux aidants dans la salle », indi-

que Julie Desgranges, directrice

générale de la Société Alzheimer

Granby et région. Les billets sont

en vente auprès des deux organis-

mes qui aident chacun environ

150 aidants naturels.

Rire comme

répit d’un soir

Marie-Pierre Hébert, directrice générale de la Maison soutien aux Aidants.

PHOTO JANICKMAROIS

P

MERCREDI OCTOBRE

Le Plus

579

787-0709

712 Principale, Granby

(à côté du ECONO LODGE)

VOTRE

PROFESSIONNELLE

à votre écoute

Protecteur sur mesure

contre le bruit

Services d’audiologie

pour enfants et adultes

Prothèses auditives

numériques

Nadia Pozzoli

Audioprothésiste

Consultez-moi pour mieux entendre

20 ans d’expérience

5075657