Table of Contents Table of Contents
Previous Page  10 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 10 / 32 Next Page
Page Background

CAHIER PUBLIREPORTAGE

MERCREDI DÉCEMBRE

Le Plus

R

lavoixdelest.ca

76, rue dufferin, Granby, J2G 9l4

PrÉsidente et Éditrice

louise boisvert

directeur PrinciPal, ventes

sylvain denault

RÉALISATION DE CE CAHIER PROMOTIONNEL

coordination -

christian Malo

rÉdaction des textes -

louise boissonneault

couverture -

Manon bilodeau

Mise en PaGes -

Maryse bÉrubÉ

PublicitÉ -

l’ÉquiPe des ventes

directeur PrinciPal, MarKetinG

christian Malo

directrice ventes et ProMotion

soPhie thibaudeau

directeur ventes

et cahiers sPÉciaux

alain leclerc

rÉdaction

450 375-4555, oPtion 3

PublicitÉ

450 375-4555, oPtion 5

Petites annonces

450 375-8888

abonneMents

450 375-4555, oPtion 2

Le maire de Farnham, Josef Hüsler a passé toute son enfance

et sa jeunesse en Suisse alémanique, sur la ferme familiale de

ses parents, à Steinhausen. Du quart de siècle qu’il a vécu là-

bas, il conserve de nombreuses traditions reliées au temps

des Fêtes, traditions que son épouse et lui ont transmises

avec joie à leurs cinq enfants ainsi qu’à leurs 15 petits-

enfants.

Filet mignon en croûte et couronne de l’Avent

Ainsi, le let mignon en croûte et la couronne de l’Avent

font partie de ces coutumes bien vivantes. «À tous les ans,

les enfants demandent à ma femme de préparer son

délicieux let mignon pour le repas de Noël et,

à chaque année aussi, on débute la saison

des Fêtes en allumant une bougie à

notre couronne de l’Avent dès le

premier dimanche de décembre.

Et à tous les dimanches, on en

allume une de plus jusqu’à

Noël», mentionne le maire,

également

propriétaire

d’une ferme laitière dans la

campagne de Farnham.

Saint Nicolas

Lorsqu’il était enfant,

il se rappelle aussi le

calendrier de l’Avent,

dont il ouvrait les portes à chacun des jours qui passait. «Et,

bien avant Noël, nous célébrions la Saint Nicolas le 6 décembre.

Avec sa mitre et sa cape rouge, il rendait visite aux enfants et,

avec la complicité des parents, il distribuait des oranges, des

mandarines, des noix, des dattes et des gues. Je me souviens

cependant qu’il fallait avoir été sage et avoir fait des e orts à

l’école pour mériter la récompense, sinon on risquait d’avoir du

charbon dans nos souliers», explique-t-il en riant.

Sapin, bougies et étoile

C’est aussi dans le courant du mois de décembre que ses

parents décoraient le sapin avec des boules et des bougies

de di érentes couleurs. Au sommet trônait une étoile en

paille. «C’était une des seules décorations que nous avions.

Je me souviens que l’arbre était placé dans une pièce qu’ils

verrouillaient a n que nous ne puissions pas le voir avant le

24 décembre. Lorsque l’enfant Jésus venait au monde, mes

parents sonnaient une cloche et c’était le signal, on pouvait

aller admirer le sapin. Ensuite, toute la famille allait à la Messe

de Minuit et le lendemain, on déballait les cadeaux que l’enfant

Jésus nous avait laissés», indique M. Hüsler.

Couronne du jour des Rois

Le reste de la journée se déroulait dans la quiétude, en famille.

«C’était la seule fois dans l’année où ma mère préparait son

fameux let mignon en croûte. Pour dessert, il y a avait de la

salade de fruits, des biscuits maison, des fruits et des noix. On

recevait aussi, au temps des Fêtes, la famille de ma mère. Je

me souviens d’ailleurs qu’un de ses oncles était boucher et

elle lui demandait toujours de débiter un porc et un veau

pour la famille», poursuit le maire, qui ajoute que l’arbre de

Noël était défait seulement le 6 janvier, jour des Rois. «Ma

mère préparait une couronne faite en pain et y déposait un

sou. Celui ou celle qui le découvrait était le roi ou la reine

de la journée.»

Aujourd’hui, les temps ont bien changé, mais dans la famille

Hüsler, plusieurs traditions demeurent bien ancrées.

Ainsi, l’homme, qui, depuis trois décennies, se consacre à

la politique municipale, célébrera les Fêtes auprès de sa

famille. «Les enfants et les petits-enfants fêteront avec

nous le 24 décembre. Ma femme et moi distribuerons les

cadeaux en après-midi et puis le soir, nous nous régalerons

ensemble de let mignon, de meringues et de biscuits de

Noël faits maison avec les petits-enfants», conclut avec

émotion cet homme profondément attaché à sa famille.

Noël en Suisse

avec Josef Hüsler

Traditions et

retrouvailles en famille

Ville natale:

Steinhausen

Pays d’origine:

Suisse

Arrivée à Farnham:

en 1971,

à l’âge de 25 ans

Religion:

catholique

Josef Hüsler

5127235