Table of Contents Table of Contents
Previous Page  17 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 17 / 32 Next Page
Page Background

De notre famille

à la vôtre!

fêtes!

1 7 1 1 , r u e P r i n c i P a l e , g r a n b y 4 5 0 3 7 8 - 9 9 6 3

Encore aujourd’hui, mon mari et ma mère cuisinent ensemble

ce dessert exquis selon la recette de ma grand-mère italienne»,

poursuit Mme Cledon. Et c’est ainsi que la journée de Noël

s’écoulait ponctuée par les rires des enfants qui étrennaient

leurs cadeaux laissés par le père Noël.

Fête de la Nativité et père Noël

À ce propos, Roxana constate que, depuis le début des années

2000, ce personnage a pris une grande importance dans les

festivités argentines. «Lorsque je vivais encore à Buenos Aires,

la fête de Noël était consacrée à la naissance de Jésus, mais

depuis, les traditions ont changé. Le père Noël est partout,

on le retrouve même dans les centres commerciaux qui

l’accueillent dans un décor inspiré du Pôle Nord», mentionne

la jeune femme.

Entre froidure et chaleur

Cette année, Roxana célébrera le temps des Fêtes en famille, à

Granby, entourée de son époux, de ses enfants, de sa mère et

de son frère, qui demeurent maintenant au Québec. Lorsqu’on

lui demande si elle garde une certaine nostalgie de ses années

en Argentine, elle nous con e que ses plus beaux souvenirs,

elle les bâtit ici, avec ses enfants, même si la chaleur lui manque

parfois…

Les chants de son frère

«Noël à Buenos Aires, ça se vit au rythme du soleil et de la

musique. D’ailleurs, un de mes plus beaux souvenirs, c’est

lorsque, avec ma mère, j’allais entendre mon frère qui faisait

partied’unechorale. Il chantaitdivinementetnousnous laissions

bercer par ses cantiques que nous appelions

Villancico

.» Qui

sait, peut-être chantera-t-il pour elles cette année encore…

Avec l’ouverture sur le monde, les saveurs

de Noël prennent une nouvelle couleur. De

nombreux pays partagent la même fête.

Mais chacun, par la richesse de sa tradition

culinaire, nous permet de découvrir des

saveurs nouvelles.

La tradition culinaire de la France est très

proche de la nôtre. Dinde et bûche sont

au menu dans les deux pays. Mais c’est

la «dinde aux marrons» qui constitue le

plat de résistance traditionnel du réveillon

de Noël chez nos cousins français. En

Provence, les chanceux pro tent du rituel

des 13 desserts, personnalisant la Cène

avec Jésus et les 12 disciples.

En Grande-Bretagne et en Allemagne, le

«Christmas Pudding» se sert accompagné

du thé traditionnel. Au l des siècles,

les recettes du pudding furent souvent

modi ées. Autrefois, un rituel accompagnait

la confection du pudding. Il fallait remuer

avec une cuillère en bois, en hommage à

la crèche où naquit Jésus, dans le sens des

aiguilles d’une montre.

En Allemagne, et dans certains pays

d’Europe, une coutume consiste à préparer

une maison de sorcière pendant deux

jours. Elle ressemble à la maison du conte

d’Anderson, «Hansel et Gretel». Le gâteau

aux fruits et au rhum est également fort

apprécié.

En Norvège, on déguste le saumon fumé.

Depuis des siècles, après l’o ce religieux du

25 décembre, les familles et amis proches

se rassemblent pour manger le «julebord»,

un copieux déjeuner constitué de di érents

mets au porc, choux farcis, morue séchée,

pain traditionnel et diverses pâtisseries.

En Belgique et au Luxembourg, on croque

les «speculoos», de joyeux bonhommes en

pain d’épice qui ressemblent étrangement

à Saint-Nicolas !

Noël aux saveurs

du Monde

5130695

Le Plus

MERCREDI DÉCEMBRE

CAHIER PUBLIREPORTAGE

R