Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 40 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 40 Next Page
Page Background

MERCREDI

OCTOBRE

Le Plus

P

ISABELLE GABORIAULT

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

Comme les amies de ses amies

sont aussi ses amies, la cosmé-

ticienne Sandrine Chabert a pu

faire une rencontre marquante

cette année en la personne de

Madmoiselle. Soufflée d’abord

par son look, c’est sa personna-

lité qui l’a ensuite séduite. Tel-

lement, qu’elle a développé une

gamme de produits à son effigie.

Ce week-end, un gloss auquel

l’artiste a donné sa couleur sera

dévoilé. Une nouvelle que le duo

souhaite, bien évidemment, voir

sur toutes les lèvres.

Sandrine Chabert, de la toute

jeune compagnie de cosmé-

t i ques b i o l og i ques e t natu-

rels qui porte son nom, parle

de Madmoiselle comme son

«cobaye adoré».

«Son look est trop joli, lance

la joyeuse défenderesse de la

beauté ‘naturelle’. Quand je l’ai

rencontrée, je suis tombée en bas

de ma chaise!»

Il ne lui en fallait pas plus pour

l’inviter à devenir l’ambassadrice

d’une toute nouvelle gamme

destinée aux arts de la scène. «Je

voulais lui faire profiter de mon

savoir-faire, raconte la cosmé-

ticienne dont le laboratoire est

situé à Saint-Armand. C’est une

gamme pour ceux et celles qui

travaillent sous les projecteurs,

qui ont chaud et qui transpirent.

Pour ceux qui ont besoin de

couvrance.»

Une proposition tombée à point

et que l’auteure-compositrice-

interprète de Granby n’a pas pu

refuser. «J’ai eu un grand coup de

coeur pour la personne, la col-

lection et la philosophie derrière

les cosmétiques de Sandrine,

raconte Madmoiselle, attrapée

au vol alors qu’elle se trouvait en

France par affaires. Elle m’a tou-

chée. J’ai été vraiment conquise.»

D’abord par cette poudre fond

de teint qui ne demande qu’une

application pour être perfor-

mante. «Au début, je n’y croyais

pas, admet Madmoiselle. Fina-

lement, c’est vraiment couvrant.

Une seule couche fait effective-

ment l’affaire et, en plus, je ne

sens pas le maquillage sur ma

peau. Wow!»

Et tout est 100% naturel, tient

à rappeler Sandrine Chabert.

Comme ce g l os s, f a i t ent re

autres de cire d’abeille, «une

matière trop belle», lance celle

qui fabrique elle-même ses pro-

duits ménagers, ses shampoings,

savons, dentifrices, détergents et

crème pour le corps depuis des

années. «Oui, par souci pour la

planète, mais aussi pour la santé,

souligne-t-elle. J’en avais assez

de me foutre des cochonneries

sur la peau! Un jour j’ai dit ‘Ça

suffit!’.»

Ajoutez à cela une grave réac-

tion aux teintures chimiques.

«C’est venu signer l’arrêt de mort

de beaucoup de choses dans ma

maison», ajoute Sandrine, mère

de deux ados. Désormais, tout

chez elle est fait d’huiles essen-

tielles, de matières bio et d’ingré-

dients sains locaux ou encore

exportés directement de France,

Maquillage unique pour une bête

C’est de Paris que Madmoiselle

a accordé une entrevue télé-

phonique à l’hebdo

Le Plus

la

semaine dernière. La chanteuse,

bien connue dans la région, se

trouve de l’autre côté de l’Atlan-

tique pour une deuxième fois

en autant de mois pour y char-

mer un nouveau public. Un défi

qu’elle relève en compagnie de

son mari, Clément Jr Hobbs,

de musiciens et de l’Agence Dis

leur, qui «accompagne l’artiste

dans son développement en

Europe», peut-on lire sur sa page

Facebook.

«Elle (l’Agence) ouvre des

portes pour nous, explique

une Madmoiselle radieuse au

bout du fil. Ça va super bien.

La réponse est extraordinaire.

Ça me stimule beaucoup.» Une

série de spectacles lui a permis

de chanter à Marseille, Nancy,

Lyon et Paris. Sa petite tournée

française lui a, entre autres, per-

mis de se produire au Réservoir.

«C’est très intense et il y a beau-

coup d’activités à l’horaire, mais

cette fois, on a eu plus le temps

de découvrir», dit-elle, visible-

ment emballée par son périple.

«Il y a bien des choses qui

regardent bien...», a-t-elle conclu,

laissant planer le mystère.

ISABELLE GABORIAULT

Petite tournée française

Sandrine Chabert est la cosméticienne derrière la petite compagnie de produits bio et naturels qui porte son nom. Ce

week-end, elle lance un gloss de la gamme de scène Madmoiselle.

PHOTO FOURNIE PAR SANDRINE CHABERT