Table of Contents Table of Contents
Previous Page  7 / 40 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 7 / 40 Next Page
Page Background

Le Plus

mercredi 25 octobre 2017

P7

de scène

Isabelle Gaboriault

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

SandrineChabertestunedesrares

auQuébecàfabriquerdeAàZ,età

lamain, dumaquillage bio. Norma-

lement,cettenicheestoccupéepar

unepetitepoignéedegrandsfabri-

cants. Dans son laboratoire situé

à Saint-Armand, 2000 formules

se préparent à voir le jour. Car tel

le cuisinier fier de faire goûter sa

sauceàspaghetti,lacosméticienne

nepeutpasserésoudreàgarderses

secretspour elle.

«J’y crois tellement!, lance-t-elle avec

enthousiasme.

Autodidacte, Sandrine Chabert a

développé son savoir-faire dans le

grandmondedes cosmétiques grâce

aux bouquins, à diverses formations

et Internet. «Je suis une adepte du

DIY (

Do it yourself

), mais les gens

me demandaient de leur vendre

mes produits au lieude les fabriquer

eux-mêmes! Le jour où une femme

en phase terminale d’un cancer m’a

demandé de lui faire un rouge à

lèvres juste pour elle, je n’ai pas pu

dire non. Jeme suis dis ‘Regardema

grande: au boulot!’»

Même si cela représente «un tra-

vail fou», estime celle qui possède

un emploi à temps plein en marge

de sa fabrication de cosmétiques,

elle a décidé de plonger.

«Je ne peux pas tout garder ça pour

moi», tranche-t-elle.

Chez Sandrine Chabert cosmé-

tiques, c’est donc elle qui voit à tout.

«C’est ainsi que je me démarque,

estime-t-elle. Je fabrique tout de

A à Z, car dans une pharmacie, je

pleure!»

Trop de produits nocifs pour la

santé et en trop grande quantité,

voilà ce qu’elle reproche aux pro-

duits de beauté en vente partout.

Ceux qu’elle propose ont peu d’in-

grédients et ceux-ci sont de qualité.

«J’offre du haut de gamme, assume-

t-elle. De toute façon, qui a besoin

de 12 rouges à lèvres quand tu peux

en avoir un extraordinaire?»

En plus des rouges à lèvres

et des gloss, Sandrine Chabert

cosmétiques propose des soins

pour le visage et des poudres pour

le teint. À cela s’ajoute la Gamme

de scène pour Madmoiselle, cou-

vrante et pensée pour les soirées

spéciales ou les spectacles. La

cosméticienne gère également une

deuxième boutique, qui propose

«une gamme pour tous», nommée

Culture Sauvage. On peut y trou-

ver des huiles bio, des macérations

faites à la main et des produits de

soins pour le corps et l’esprit. Le

tout à prix doux.

Pour la beauté

naturelle

L’auteure-compositrice-interprète

Madmoiselle a donné sa couleur à un

gloss.

—photoClément JR HOBBS

son pays d’origine, de Tahiti ou

des États-Unis.

Après avoir tout remplacé dans

sa demeure, elle a décidé de s’at-

taquer aux cosmétiques, même

si, de son aveu, la «chose la plus

horrible à fabriquer» reste le

rouge à lèvres.

«C’est dégoûtant, on en met

partout et on a énormément

de perte, dévoile-t-elle en riant.

La galère! Mais comme je suis

dingue du rouge à lèvres, j’en ai

fait mon oeuvre d’art!»

Madmoiselle a eu le grand pri-

vilège d’assister à la fabrication

du gloss qui porte son nom. Une

expérience «fort intéressante»,

dit-elle.

En comment le décrirait-elle?

«Naturel et élégant, souligne-

t-elle. C’est juste un peu rosé.

Proche de la couleur naturelle

des lèvres.»

Pour découvrir ce produit fait

de pigments naturels, de cire

et d’huiles biologiques, sachez

que le lancement aura lieu ce

samedi 28 octobre, dès 14h,

à la boutique Signé Local du

Quartier Dix30. Madmoiselle

sera sur place. Ce gloss, unique

comme sa muse, sera offert en

100 exemplaires seulement,

dans une boîte autographiée.

La cosméticienne porte ici son

rouge à lèvres nommé Solange.

—photo fournie par Sandrine Chabert

5241450

55, rue Bruce, Granby

450 375-6139

450 375-6139 •

centrejardinagegranby.com

ou

sur nos végétaux

de rabais

Graminés

Vivaces

Arbres

Arbustes

Conifères

à

40

%

10

%

Jusqu’Au 31 oCtobre

Venez voir

la féerie de Noël!

Ouvert 7 jours

jusqu’au 24 décembre